31 juillet 2007

"Et toi, t'as un amoureux ?" (ou : Les conseils de drague de ma cousine)

Ma cousine a 8 ans et est très inquiète de savoir que je n'ai pas d'amoureux. En même temps, c'est légèrement compréhensible quand on sait qu'elle, elle en a eu 3 différents en 2 semaines de colonie de vacances. Forcément, je suis un peu à la ramasse à côté d'elle. Mais elle a décidé de me prendre en main :

"- Tu sais, sur la TNT, il y a une émission. Il y a un garçon et il fait défiler 5 filles et à la fin il en choisit une. Et parfois, c'est une fille qui choisit un garçon. Ou alors même parfois, un garçon qui choisit un garçon ou une fille qui choisit une fille, parce qu'ils sont homosexuels, tu vois.
- Oui, je vois. (NDLR : ne JAMAIS avouer que je vois très bien q'elle parle de Next que j'ai légèrement évoqué ici, étant donné qu'il allait falloir la convaincre juste après que ce sont des conneries sans nom qu'elle ne devrait plus jamais regarder)
- Ce serait bien pour toi non ?
- Mais je n'ai pas besoin d'aller dans une émission de télé pour trouver un amoureux voyons !
- Mais NOOOOOON, pas pour trouver un amoureux, mais pour voir comment on fait !"

Dieu merci, cette petite a sauvé sa tête quelques heures plus tard, en apportant la preuve formelle que, contrairement aux apparences, elle ne me voyait pas comme la vieille cousine solitaire et incasable.

Lors de la promenade du soir, en mon absence (mais 1. La vérité sort toujours de la bouche des enfants, et 2. Les propos rapportés sont absolument exacts), elle a confié son inquiétude à ma maman :

" - Dis, Tata, tu es sure qu'elle n'a pas d'amoureux Coco ?
- Oh tu sais, peut-être qu'elle ne nous dit pas tout, elle a le droit d'avoir des secrets aussi.
- Parce que tu sais, je trouve ça VRAIMENT bizarre qu'elle n'ait pas d'amoureux : belle comme elle est, intelligente comme elle est et gentille comme elle, elle devrait en avoir PLEIN !".

Bon, tempérons les choses : à son âge, on confond encore "avoir une jolie robe qui tourne" et "être belle" (et j'ai un tas de jolies robes qui tournent). Pour l'intelligence, j'ai juste cherché à faire naître en elle l'amour de l'Etat et du service de l'intérêt général en lui expliquant les bases du droit administratif (à sa demande, je précise, pour qu'on ne me prenne pas pour une tortionnaire). Et pour finir, ma gentillesse se limitait le plus souvent à lui donner son goûter, à faire semblant de manger ses gâteaux de plage et ses spaghettis de sable, et à lui faire ses couettes et ses nattes le matin. N'empêche que ça rattrape bien la première partie de l'histoire.

free music


-

8 commentaires:

Melina LOUPIA a dit…

Lui faire des nattes?
Espèce de TORTIONNAIRE ! ;)
des bizettes.

Ardalia a dit…

Mmmmh, quand c'est une petite fille, c'est mignon, quand ça sort de la bouche d'un monsieur de 50 balais, pour la Xème fois de ta vie, c'est grave casse-couille.
A huit ans, il est normal de croire qu'il suffit d'être belle pour avoir des amoureux. A 50 ans, on doit savoir qu'il suffit d'être brêle.
Non mais.

(oups, encore un dérapage cynique! Mouhahaha!)

Mademoiselle Coco a dit…

Mélina > meuh non, c'est pour éviter de me transformer en tortionnaire au moment du démêlage justement les nattes ! Parce que c'est dingue comme ça s'emmêle vite sur la plage et sur un poney, des cheveux longs de petite fille...

Ardalia > je n'en doute pas un instant ! Excellent dérapagage (tu vois, les virages, ça peut servir finalement)

denys a dit…

hé bien vu que le registre cynique a déjà été employé par Ardalia, je vais passer pour le vieux con de service (toujours rigolo, non?):
Je ne sais pas vous, mais moi j'éprouve toujours un (léger) malaise, et non de l'attendrissement, comme la plupart des gens, devant la précocité sans cesse croissante des enfants à imiter (car bien évidemment je suis conscient de l'absolue châsteté que le concept d'"avoir un amoureux" doit revêtir chez ta petite cousine) les comportements sociaux, et en particulier amoureux, des adultes.
Je crains toujours que ceci ne conduise les petites filles, une fois arrivées à l'adolescence, à ne pas avoir le recul nécessaire pour supporter les (inévitables) déceptions qu'elles rencontreront parfois avec les hommes. La vie de couple est sans aucun doute un épanouissement, et même certainement un aboutissement, mais doit-elle réellement passer pour une nécessité vitale au point que ta cousine s'inquiète pour toi?
D'autant plus que c'est à cet âge tendre que se développe chez les jeunes filles la fiction du "prince charmant", qui est à mon sens le pire du pire des relations hommes-femmes... (J'ai toute une théorie à ce sujet lol).

Moi à 8 ans, je refusais de parler aux filles (beurkkkk), je n'acceptais de lire que les romans avec Hercule Poirot parce que Miss Marple était une femme, et je soutenais vigoureusement les méchants dans les chevaliers du Zodiaque, parce qu'il y en avait marre que les gentils qui chouinaient sans cesse gagnent tout le temps. Enfin normal quoi.

PS : à me relire, ça fait effectivement assez "vieux con". Nice. Et comme toujours je ne sais pas faire court.

MeZ a dit…

Et sinon, c'est pour quand le namoureux ? ^^
(t'as de la chance, quand t'es un gars et que t'as pas de copine passé 30 ans, on se pose des questions sur ton orientation sexuelle, on te demande ce que tu peux bien faire et ta mère déprime de voir les autres devenir grand-mère et pas elle (limite si elle essaye pas de te caser avec les filles des collègues))

bonheursuisse a dit…

Hello!!
je lis régul ton blog et today j'avais envie de poster un tit com.. :-9
(je t'ai mis un e-mail (merci d'y avoir répondu!!:-) )
c'est mignon quand mm cette petite puce comme elle répond!!
alé, gros bec et a bientot!!

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > je dirais bien "entièrement d'accord avec toi", sauf que TOUT le monde va une fois de plus savoir que je suis une vieille victorienne, et que je l'ai déjà bien suffisamment prouvé comme ça ;-) A part ça, j'ai hâte que tu développes ta théorie du Prince Charmant sur la dalle de béton de La Défense !

MeZ > le namoureux, c'est pour dès qu'il y en aura un bien qui se montrera un minimum coopératif. Tu vois, je suis pas compliquée ;-) Et j'imagine bien ton enfer : j'ai été quasi-fiancée de force (bon j'exagère OK) par une mère juive à un mariage. Elle tentait de me convaincre que son fils (une grande asperge de 29 ans, vivant encore chez sa mère, chauve et taciturne) était "quelqu'un de très bien, avec une bonne situation, et vraiment gentil". On n'en doute pas...

Bonheursuisse > bienvenue ! J'espère que mon seul conseil a pu t'être utile !

Anonyme a dit…

Et si la petite ne faisait que répétait ce que Tata lui a demandé : "va demander à Coco si elle a un amoureux ? et demande lui si elle ne voudrait pas s'inscrire à Next...."
Manipulation !