09 août 2007

Mais comment font-ils ?

Je n'ai jamais lu aucun livre censé expliquer pourquoi les femmes aiment le chocolat et les hommes le saucisson (alors que l'on peut aimer les deux sans être hermaphrodite) ou pourquoi les femmes commencent à lire leur magazine féminin par la fin tandis que les hommes engueulent leur GPS. Je ne pense pas avoir à le regretter.

Néanmoins, il s'y trouve peut-être la réponse à une énigme fondamentale concernant les hommes : mais comment font-ils ? Oui, comment font-ils pour ne jamais se mettre de stick pour les lèvres sans pour autant que celles-ci ne tombent au bout de quelques heures ? Si je devais écrire un livre sur les hommes, je crois bien qu'il traiterait de ce sujet. En 782 pages, il s'entend bien.

Je vous explique le problème (au sens mathématique, évidemment) :

- il me semble qu'il n'existe aucune différence physiologique entre des lèvres masculines et féminines

- je n'ai jamais vu d'homme se mettre du stick sur les lèvres (en dehors de quelques originaux adeptes du stick vert martien lorsqu'ils skient, mais nous les excluons d'office de notre enquête, en raison de leur profil non-représentatif)

- si je ne me badigeonne pas les lèvres toutes les deux heures - au bas mot - d'une substance nourrissante et protectrice (allant du gloss au stick ultra-réparateur, en passant par la vaseline en cas de panne sèche - non ceci n'est pas un billet érotique), elles tombent en lambeaux au bout de quelques heures. Elles tirent, elles font mal, elles craquèlent, elles saignent, c'est Apocalypse now sur ma face.

Je ne suis visiblement pas un extra-terrestre, si j'en crois les blogs de fille. Hélène est à peu près aussi monomaniaque que moi (mais elle essaie BEAUCOUP plus de choses que moi, évidemment !) et Deedee (et ses lectrices) n'est pas en reste. Je ne vous parle pas des autres.

D'ailleurs, après avoir participé à cette grande discussion sur les Labello Freaks chez Deedee, durant laquelle j'ai impudiquement avoué mon adoration sans borne pour les produits Blistex, un très gentil monsieur débarqué de je-ne-sais-où m'a envoyé un mail pour m'informer qu'on en trouvait quasi-partout en France, "dans la plupart des pharmacies et parapharmacies", en suggérant aussi de "ne pas hésiter à à faire connaître le site" de la marque.

Avant d'en parler ici, je suis allée vérifier, et aucune des 376 213 pharmacies de ma rue ne proposait le Lip conditionner que j'affectionne tant. Du coup, je n'ai jamais parlé ni du mail ni du site, ce qui m'a privée d'un envoi massif de Blistex et de mon élévation au rang "d'influenceuse de filles". De ce fait, je continue à faire mes provisions de Blistex au Canada et en Allemagne. Je sais, ce n'est pas SUPER intéressant, mais je n'ai rien posté depuis des jours longs comme le Gange, alors je me défoule sur vous. C'est mal et je ne recommencerai plus.

Tout ça pour dire : mais comment font les garçons pour avoir des lèvres en bon état sans rien faire ? Plusieurs hypothèses :

1. Ils se tartinent de baume pour les lèvres en cachette (et ont des sociétés secrètes qui les approvisionnent à l'écart des circuits de distribution traditionnels en stick ultra-invisible dont les femmes ignorent totalement l'existence)

2. Ils ont des lèvres bioniques. Je veux les mêmes.

3. C'est pour ça qu'ils ont des copines : pour se graisser les lèvres en les embrassant, ni vu ni connu.

D'autres suggestions ? Des explications ?

free music


-

10 commentaires:

bonheursuisse a dit…

Hello!
Aaaaaaaa ben tu me manquais!!
alors meme si c des trucs un peu insignifiant au premier abord.. ca me va!! et en plus c'est interessant! mdr
bon là jai du prendre mon clavier pr t'écrire quand meme.. pask mon papounet d'AAAmour y se met tt le temps du stick - en hiver surtout! et même que son stick "c com sa femme y prete po!" comme quoi.. y'en a quand meme! lol
Alé, grooooooos bec et à bientot pr de nlles aventures ! je trépigne d'impatience à l'avance (ça riiiiiiiiiiime!)

C.M. a dit…

Et si c'était l'usage répété du stick qui rendait les lèvres plus fragiles ? ;~)

erathrya a dit…

peut etre les hommes aiment avoir les levres seches ou preferent souffrir en silence plutot que de mettre du baume?

Anonyme a dit…

Moi je me badigeonne tous les matins les lèvres avec un baume Carmex que j'achète à NY.

Mais je précise que je ne suis pas un modèle de virilité :D

A.

Amiante a dit…

J'ai un ami, tout ce qu'il y a d'hétéro, qui a une copine ET qui a des sticks à lèvres.
Et même qu'ils ont chacun le leur. Mais que des fois, ils partagent quand même.

C'est pas beau, l'amour?

B'sous n'à toi.

Mademoiselle Coco a dit…

Bonheursuisse > bon, je vois que mon constat est donc à nuancer ;-)

CM > zut c'était mon hypothèse n°4 que j'ai oubliée d'écrire. Merci de réparer ce fâcheux oubli !

Erathrya > c'est étrange, mais étant donnée la douilletterie légendaire (et réelle) des hommes, je doute qu'ils s'auto-infligent de tels traitements...

A. > merci pour cet aveu honnête et franc. Une réserve : une fois le matin et ça suffit ??? Là encore, je crie aux lèvres bioniques, ce n'est pas possible autrement. En dehors de ça, je sais que ça fait nettement moins chic que d'acheter son baume à NYC, mais le Carmex est vendu chez Monop (les pots en fer jaune vieillots). Du moins à celui qui est dans le coin de la Fnac du XVIIème à Paris (Ternes ?) Et le Blistex, qui y ressemble beaucoup, est bien plus efficace.

Amiante > ohlala ce que ça fait plaisir de te revoir. Enfin tu vois ce que je veux dire. L'amour c'est très beau. Et comme ce qui est beau, c'est rare. Mais moins que les sticks pour les lèvres efficaces. Peut-être que je passe juste trop de temps à chercher le baume parfait... ;-)

denys a dit…

Rhaaa mon sujet favori : les explorations à la racine des différences sexuelles fondamentales!!!...
...sauf que là j'avoue que je n'ai pas le moindre commencement de début d'hypothèse de soupçon d'explication!?
Et pour corroborer ta thèse, puisque tous les commentaires ont jusqu'ici présenté des exceptions, de tous mes amis je n'en connais qu'un seul qui se met du baume à lèvre, parce qu'en effet le moindre petit coup de froid et elles s'ouvrent de crevasses disgracieuses.
Alors, en effet, oui, je crois que les hommes ont les lèvres moins fragiles que les femmes. J'y apporterai un tempérament de taille, toutefois : le niveau d'exigence qu'ont les hommes de la brillance et de la fraîcheur de leurs lèvres est certainement (comme pour presque tout lol) sans commune mesure avec celui des femmes.
Et puis n'y a-t-il pas eu une grande mode du gloss, il y a peu? Après ça c'est sûr, difficile de supporter que ses lèvres ne soient pas en permanence recouvertes d'un glaçage aussi luisant qu'appétissant hein?
A bien y réfléchir je crois que je vois un truc plausible : les femmes n'ont-elles pas, physiologiquement, l'épiderme plus sec et fin, moins riche en tissu adipeux (en graisse quoi) que celui de la gent masculine (c'est pourquoi elles rident plus facilement, sorry mesdames)? N'ont-elles pas de petites et frêles extrémités peu irriguées en vaisseaux sanguins que nous devons délicatement caresser entre nos paumes tout en soufflant doucement dessus pour les réchauffer l'hiver?
Hé bien peut-être cette particularité de constitution est-elle aussi valable pour les lèvres?
Bon bien sûr il va de soi que tout ceci est avancé sans être le moins du monde étayé par la plus petite étude scientifique que ce soit...
Et pis si on veut, ça correspond quelque part à ton explication "lèvres bioniques", mais appuyé sur des comparaisons.

PS : j'aime beaucoup ta dernière hypothèse : c'est supposer un machiavelisme si abouti (parce qu'appliqué même à un si petit objet) chez tous les hommes que c'est est presque flatteur :-)

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > tu sais quoi ? Tu devrais avoir un blog ;-)

1. Sur le niveau d'exigence et sur la mode du gloss : oui mais non. Parce que tu vois, là, je fais la femme sauvage depuis un bout de temps qui n'en a rien à faire de la brillance sublim(inal)e de ses lèvres. Je voudrais juste éviter qu'elles ne se fendillent et se mettent à saigner tous les 1/3 d'heure. Alors du coup, j'ai fait un test (remarque, je ne sais pas tout ça va vraiment te donner envie d'avoir un blog, quand on voit à quoi ça mène) : je n'ai rien mis de la journée. Enfin, si, une couche de stick le matin, parce que sinon, c'était la mort. A midi ça faisait TRES mal. J'en ai mis une couche d'urgence à midi, histoire de pouvoir ouvrir la bouche pour mange. Puis juste après le déjeuner (parce que ça se barre, un baume, avec la nourriture). Puis rien jusqu'au soir. Et je crois que je peux dire sans exagérer que cette journée a été la pire que mes lèvres aient passée depuis la fois où j'avais oublié mon Blistex en partant skier pour la journée... Donc l'argument "coquetterie" ne marche pas. Pas comme explication primaire, en tout cas.

2. Si le degré d'absence d'irrigation sanguine des extrémités est révélateur du niveau de fémininité atteint par un individu, alors je crois que je peux modestement m'auto-classer dans le top 10 des filles les plus féminines. A part ça, je trouve que c'est vraiment bas d'essayer d'émoustiller une concurrente en lui parlant de "garçons qui soufflent sur les mains des filles pour les réchauffer", tout ça à 3 semaines du concours.

Denys a dit…

Bon, ben alors je te présente mes excuses, ta pathologie est visiblement plus grave que ce que je m'étais figuré. Je ne mesure apparemment pas ma chance d'avoir des lèvres toujours souples, pulpeuses et subtilement purpurines sans produits dopants d'aucune sorte mdr ;-)
J'espère que le "tu devrais avoir un blog" n'est pas un reproche voilé de pondre toujours des commentaires interminables où je raconte ma vie dénuée d'intérêts, si c'est le cas j'en suis désolé, j'essayerai de me modérer, croix de bois croix de fer. Je ne pourrais jamais avoir un blog, parce que pour ça il faut un don, que tu as manifestement au plus haut degré, comme d'autres commentateurs habitués ici d'ailleurs, pour transcender les petits évènements du quotidien, souvenirs d'enfance et anecdotes intimes afin d'en faire une matière à réflexion ou délire récréatif; j'en suis bien incapable... Je suis juste un bavard!

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > merci de reconnaître que je mérite le classement en Cotorep. Je suis officiellement mourante de la lèvre inférieure. Une bonne chose de réglée. Sinon, je me suis fait la réflexion hier soir que ce que je disais sur les lèvres valaient aussi surement pour les mains. Tu t'es déjà mis de la crème sur les mains ??

Pour le "tu devrais avoir un blog", cela signifiait au contraire que tes commentaires sont toujours tellement spirituels et agréables à lire qu'avoir la même chose - en plus développé - tous les jours devrait être un plaisir. C'était donc un encouragement.

En ce qui concerne le don, on ne peut jamais savoir avant d'essayer. Et le fait d'être bavard me semble être le premier pré-requis, fondamental. Savoir écrire mais ne rien avoir à dire est le pire. Et je pense, à la vue de tes commentaires, que tu sous-estimes largement ta capacité créatrice ;-)