30 juin 2007

Je suis un bloggeur influent

La preuve ? J'ai eu mon premier troll. En fait, j'en ai déjà eu d'autres, mais des trolls plutôt inoffensifs, qui viennent juste poster pour faire leur pub genre "regarde ce nouveau blog que je viens de découvrir comme il est trop génial de la mort qui tue sa race totalement déchirée".

Le troll de la journée n'est pas comme ça. On pourrait considérer - dans une perspective d'ouverture d'esprit et de liberté de parole entière - qu'il ne fait que donner humblement son avis de façon argumentée. Bon, il se trouve que pour donner son avis, il est OBLIGE de dire à quel point je suis vilaine. Mais nous parlions liberté entière de parole. Alors je vais dire que ce n'est pas là que réside son trollisme.

Ce troll me réjouit à un point que vous ne pouvez pas imaginer. Pas seulement pour la marque de notoriété que cela me donne, mais parce que ce troll est DRÔLE (zavez remarqué comme "troll" et "drôle" ça va ensemble ?). Et oui, je ne suis décidément rien qu'une vilaine Cruella, je suis du genre à me réjouir de voir les autres s'embourber ouvertement dans leur connerie. Et je trouve savoureux de voir quelqu'un s'énerver sur un sujet dont il n'a pas compris le second degré.

Et puis voir cet aspirant sciences-potiste, qui n'est qu'esprit et a oublié toute contrainte corporelle dans une posture intellectuelle engagée très romantico-exaltée Ariane-Deumienne dont on n'est capable qu'en attendant les résultats du bac après avoir bouffé 8 heures de philosophie fumiste par semaine, mettre tant de coeur à défendre l'école qu'il n'intégrera peut-être jamais, je trouve ça beau et touchant à la fois. J'en ai presque la larme à l'oeil.

10 commentaires:

Ardalia a dit…

Wouhouhouuuu! Sanglante ce soir!
Allons, un couillon, c'est pas bien méchant!
Lâche la jambe du monsieur Coco-Médor! Lâââche!
;-)

denys a dit…

Bon, j'ai un peu mal au crâne là, mais la situation présente, si je l'ai bien comprise, m'évoque cette citation ultra galvaudée, mais tellement chouette (I looooove it), et surtout si appropriée...
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" Courteline

Mademoiselle Coco a dit…

Ardalia > Cruella, j'te dis. C'est le second effet "concours blanc" :D

Denys > trop de QI ?

denys a dit…

Dites donc Coco(tte) , j'ai quand même le droit de ne pas faire de QI le samedi soir hein? Y a d'autres trucs parfaitement naturels (et sociaux) qui filent le mal au crâne...
D'ailleurs je ne sais pas trop pourquoi,(peut-être parce qu'à l'instant où j'écris je m'apprête justement à ficher des QI, là oui présentement :-( ), mais j'ai subitement envie de critiquer la ligne éditoriale de ce blog. Je suis outré de t'avoir vu outrée par ce qui n'était qu'une réaction outrée (tu me suis?). Je demande donc le départ de Mademoiselle Coco du conseil de surveillance de Mademoiselle Coco (tu suis toujours?), elle dont les connivences avec le grand capital glacier mangue framboise et les prétentions régulièrement revendiquées à être reine du monde (wouah l'autre comme si c'était possible) sont préjudiciables à la liberté d'opinion dans ce pays.
Et voilà.
Adieu : je prends le maquis.

PS : et je re-craque

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > j'espérais que tu te sentirais inspiré par mes considérant (pas trop de principe) et que tu verrais naître en toi une âme de Conseil, tant pis ;-)

Mes connivences avec moi-même sont en effet nombreuses et éhontées. Néanmoins, je n'y ai encore trouvé aucun remède, en dehors de l'internement. Hors MÔA, j'ai un programme pour les mois qui viennent. Alors on verra plus tard pour la crise de schizophrénie.

Prendre le maquis pour aller craquer un bon et revenir en pleine fome décraqué quelques jours plus tard n'est pas nécessairement la plus mauvaise idée qui soit. Mais en termes de concours, je me dis que tu as nettement plus d'expérience que moi. On n'atterrit jamais à Palaiseau par hasard !

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > PS : Reine d'Europe, je préfère, y a moins d'emmerdes.

denys a dit…

"on n'atterit jamais à Palaiseau par hasard"
Comme tu as raison. Ne jamais se fier au hasard pour rentrer. Moi, j'avais un plan des égoûts.

A toutes fins utiles, je précise que quand je dis "je craque", ça signifie que je commence à raconter de grosses conneries et à délirer. Pas que j'ai enfilé mon boxer sur la tête et que je commence à courir nu dans la rue en faisant l'avion.
Nan je précise parce qu'à chaque fois que je dis ça, tu me proposes presque une retraite dans un sanatorium alpin façon roman de Balzac...
Voilà levé le malentendu. Mais attention j'apprécie ta sollicitude ;-). Je ne m'interdis pas de venir la quêter plus tard pendant l'été lol (tu ne répondras pas puisque tu seras loin de ton PC, mais whatever). Se faire consoler par ses potes, ce serait décidément beaucoup trop facile.

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > lol. Merci pour la précision sur le craquage, je l'interprétais à chaque fois comme "j'en peux plus de p*** de Stirn et de ces s*** de QI, je crois que finalement, je ne vais pas passer l'ENA". Donc je vais arrêter de te proposer la Montagne magique, promis ! Ca valait le coup d'un éclaircissement.

Sur la consolation des potes, ça fait toujours du bien d'entendre des copains dire "mais de toute façon, c'est SÛÛÛÛÛÛR que tu l'auras", mais ça manque légèrement d'objectivité et de fondement (vu qu'ils n'ont jamais fait de droit public de leur vie !) ;-)

Anonyme a dit…

est ce que le troll n'est pas tout bonnement un mec qui a du temps à revendre? moi j'achète...
clara.be

Mademoiselle Coco a dit…

Clara > j'ai ensuite légèrement révisé mon jugement trollien. Et il est au fond rassurant de voir des gens capables de s'indigner sincèrement ;-)