28 juin 2007

It's so cuuuuuuuuuuuuuuuuuute !!!

Je crois bien qu'en ce moment a lieu à Sciences Po (trèèèèèès en avance quand même) la semaine d'intégration des futurs étudiants américains qui pourront poser leur pionnier postérieur sur les bancs de Boutmy d'ici quelques mois. Du coup, le hall d'entrée est souvent peuplé de hordes d'Américains.

N'allez pas croire que je suis bêtement française donc anti-américaine. Depuis que je sais que si on n'aime pas les Américains, c'est rien que parce qu'on est jaloux qu'ils nous aient piqué notre idée d'être le guide universel du monde, je relativise.

Bon, donc je ne suis pas anti-américaine, même que j'ai des amis américains (c'est dire si je ne suis pas anti-américaine !). N'empêche que là, les Amerlocs fraîchement débarqués à Paris, au bout de trois minutes, ils me gonflent.

C'est peut-être lié au fait que moi, Mâdâââââââââme, moi, Môôôôôssieur, je suis en concours blanc, et que j'ai de ce fait autre chose à foutre de mes journées qu'à m'extastier sur tout et n'importe quoi.

Dans les toilettes des filles, c'est absolument grandiose. Je ne voudrais pas faire du cliché anti-US primaire, mais la nana qui se refait son brushing à la pause déjeuner, je trouve ça typiquement pas du tout français.

De même que leur faculté à s'émerveiller sur TOUT de façon absolument extatique. Je ne fais que traverser ce hall où ils se retrouvent 39 fois par jour. Et à CHAQUE fois, j'entends des "oh my goooooooooood" et des "it's soooooo cuuuuuuuuuuuuuuuuute". Limite si les nénettes ne tombent pas en pâmoison devant les distributeurs de PQ (défectueux). Genre "OH-MY-GOOOOOOD-I-LOVE-IT-IT'S-SOOOOOO-CUUUUUUUUUUTE ce truc tellement typically french déglingué so chaaaaaaaarming".

C'est peut-être ça, le secret de leur croissance économique plus rebondissante que mes balles fluos de quand j'étais en primaire. Le secret de leur confiance indéfectible dans l'avenir. Le secret de leur goût bien plus prononcé pour le risque. Visiblement, ça marche.

N'empêche que vu de l'extérieur, c'est ultra-énervant. Mais peut-être que c'est comme le messianisme et l'anti-américanisme français : je suis rien qu'une jalouse qui aimerait avoir la faculté de s'émerveiller sur un distributeur de savon pour les mains plutôt que de ne pas réussir à s'époumonner de joie devant une énième note sur l'employabilité des seniors.

free music


-

14 commentaires:

denys a dit…

Tu peux pas arrêter de geindre deux secondes? :-p

Pour l'avoir vu dans une pub américaine pour IT&T, d'il y a 10 ans environ : les Américains, quand ils s'imaginent la France sooo romantic de la fin du XXè siècle (je sais pas où ils en sont pour le XXIè), y mettent des DS dans les rues et, dans chaque salon, des téléphones à cadran rotatif et écouteurs séparés du haut-parleur (modèle Graham Bell). Alors j'imagine leur extase quand ils pénètrent dans des toilettes vétustes (hé ben c'est plus ce que c'était la rue Saint-Guillaume) : c'est la France de leur imagination...(bon je suis un peu hardcore là quand même). J'espère que tu as caché ton portable pour ne pas les décevoir.
Un ami à moi, en séjour linguistique, s'était fait présenter (How do you do?) chaque appareil électroménager par sa famille d'accueil, avec à chaque fois la même question "do you have this device back in France?". Je crois que, pour leur faire plaisir, il a feint l'émerveillement devant un micro-ondes... Moi, j'aurais menti sur l'eau courante...

Mélina LOUPIA a dit…

Tain çam m'énerve, je voulais en parler prochainement.
Enfin, évidemment pas dans le même décor, mais tout dans le même constat que nous sommes finalement très différents.
xxxxx (des bizettes hihi)

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > une de mes amies (française, pas zimbabwéenne) devait recevoir dans le cadre d'un échange scolaire une Américaine. Qui a au dernier moment refusé de monter dans l'avion par peur de ne pas avoir l'eau courante dans la maison...

Mélina > je suis sûre que les tiens sont aussi folklos que les miens, mais dans un autre genre ! J'ai hâte de pouvoir faire de l'anthropologie comparée. (mmmh, tes bizettes XXXXX, je ne sais pas trop comment les prendre... :D)

Ardalia a dit…

Moi je crains rien depuis que j'ai subi le "cri anglais" dans l'oreille, ainsi nommé par moi car poussé par une anglaise enthousiaste. J'avoue avoir un peu perdu pied dans les ultra-sons...

Pis c'est quoi "kioute"? Peuvent pas dire "adorabeul", comme tout le monde?

("smenita" demande ton chechia, c'est le nom de ta mère aux yeux vair? :-p)

Fab a dit…

Je ne veux pas me faire traiter de connasse mais etant francais a l'etranger, vivant avec les autochtones (bon ok je travaille avec beaucoup de francais) le jour ou tu vois des francais debarquer -meme en vacances- tu les reconnais immediatement: grandes gueules, toujours a essayer de ne pas parler la langue, a se plaindre et enfin a decrire comme tout est nase comparé a la France. La reputation d'arrogance des francais n'est pas fausse, moi meme je tombe encore dans ce travers a intervalles reguliers ("Fab you are cute (tiens tiens!) but sometimes you can be soooo arrogant, you french!!!")

Je generalise et je schematise bien sur mais y a des fois ou je ne peux m'empecher de les comparer aux americains; car oui je crois que nous sommes tres similaires, notamment lorsque nous defendons nos pays respectifs: l'americain te diras que tout est BIIIIIG et better aux USA le francais te diras que la France est mieux car on a des vacances, la bonne bouffe, la secu... la difference vient de l'attachement a notre patrie et de la marque qu'elle a dans le monde!
(remarque bien que c'est aussi applicable a la difference grenouille/rosbifs!)

Et le coup du brushing a la pause dejeuner moi ca m'eclate!!

samys a dit…

ben moi je suis encore en extase devant le plaisir procuré par l'engloutissement d'un bon hamburger dans mon gosier en 2 min quand je meurs de faim...(même si ça vaut pas ceux que je fais maison of course :-)
C'est grave docteur ?

Mademoiselle Coco a dit…

Fab > entièrement d'accord avec toi. Je trouve généralement les expats français (mais pas toi, bien sûr) insupportables. Cf. http://mademoisellecoco.blogspot.com/2006/02/london-calling.html

Samys > mmmmmmmmiam, je comprends... Et même s'il n'est que 10h du matin, ça me donne envie là maintenant tout de suite !!

Mademoiselle Coco a dit…

Ardalia > je voulais prendre le temps d'essayer de comprendre encore une fois. Mais j'arrive pas. Smenita ? Chechia ? On dirait que tu as quitté Paris trop longtemps (ou alors je suis complètement déconnectée). Un indice ?

A part ça, je crois que le pire chez l'Anglaise n'est pas le cri mais la minijupe. Après, ça dépend quel organe sensitif on a le plus sensible...

Ardalia a dit…

Chechia pour kapcha, chapka, chépakoi, tonmachin anti-robot, en somme...
Qui me demandait donc de recopier "smenita" pour certifier que je suis un vrai être vivant, et j'ai trouvé que ça ressemblait à un prénom, voilà tout.
Là, par exemple, y m'demande "zksccy" ce doit être un prénom tchèque?...

Woab a dit…

ah les amerloques j'ai donné .. le pire c'est quand ils commencent a parler français .. en plein resto le naze nous sort un joli " oh mon gode" on etait 4 deux français, un algerien et lui le californien, tt le resto s'est retourné .. la honte quand mme..
mais j'ai fait le meme contast que toi .. ils sont " niais" lol mais apres c'est vrai que les français a l'etranger ça se reconnait .. moi qui vit la moitié de l'année sur sthlm deja on les repere physiquement et aussi on les entends " ohh mais que c'est moche çaa chez nous a bebert leobert c'est tellement mieux" bon apres faut rester realistes :) la france a de quoi faire palir bcp de pays culturellement parlant lol

mais les amerloques sont niais mais gentils le plus souvent :)
je sais plus qui parlais des brits mais avec eux c'est different je trouve :) on se connait bien ( voire trop LOL)
amis scienpotins paris bonjour d'un ex de sciencepotins aix :)

canicule a dit…

j'aime bien ce que tu as écris dans ton blog it, j'ai la même sensation !

narko a dit…

J'aime bien tes imitations. Je me permets de compléter :

"You DID ? Oh my gosh, i can't believe it, you DID ? Jesus Fucking Christ ! Come on, it's UN-believable."

Un dernier pour la route :
"I gotta tell you this story : well, I was there, doing nothing, and here comes this guy, you know, who looks really weird, a real nerd, and he was like : "Hi !", and I was thinking like, come on, man, you're gross, get outta my face, and it was kind of weird, you know, kind of like whatever."

denys a dit…

lol, narko, c'est exactement ça...

Mademoiselle Coco a dit…

Ardalia > (ptain, qu'est-ce que j'ai comme retard dans les comms moi... bref) merci pour la précision, c'est vachement plus clair comme ça. Malheureusement, je ne décide pas de mes kippa (la vérité).

Woab > somme toute, on est toujours le con de quelqu'un :D

Canicule > je crois que ça commence à passer. Bon ou mauvais signe ?

Narko > merci, on sent la touch personnelle. Moi je n'ai que la French touch. Toi tu... masterises ! Dis, tu mates souvent "Next" ??

Denys > Denys, Narko, Narko, Denys. Bon ben ok, je vois que vous vous débrouillez bien sans moi. Donc je vais me coucher...