08 janvier 2008

Einkauf

Il y a une petite émission sur Arte que j'aime beaucoup : Ce qui me manque / Was mir fehlt (private joke : "j'ai le droit d'élever mon blog dans le bilinguisme si je veux !" d'abord). En quelques minutes, des expatriés racontent ce qui leur manque irrémédiablement de leur pays natal. C'est souvent très instructif : on découvre que les Anglais mettent des couvertures à leur théière, que les Tchèques font de la purée bien plus facilement que nous grâce à une grille spéciale, ou encore que les Suédoises ont des pulls d'allaitement. Un vrai tour de l'Europe par ses petites spécialités, qui montre bien que l'unification du marché communautaire n'est pas encore parfaite, et que parfois, c'est tant mieux !

De mon côté, ce n'est pas la France qui me manque quand je suis en Allemagne, mais l'inverse. Rien de mon pays natal ne semble indispensable à mon bonheur lorsque je vis hors de l'Hexagone. Le saucisson ? Je m'en fiche. Le camembert ? Bof, je ne suis pas addict. La baguette ? Ben oui mais non. Je n'en mange quaisment jamais quand je suis ici, alors pourquoi en vouloir quand je suis là-bas. La blanquette de veau ? Tout à fait faisable ailleurs qu'à Paris. Le vin ? Je n'aime que le vin blanc, et les vins allemands et autrichiens se tiennent très bien de ce côté-là. Et c'est comme ça pour tout : je trouve toujours au mieux un remplaçant qui me plaît plus, au pire une parade.

A l'inverse, je ne peux pas aller en Allemagne ou en Autriche sans faire un petit tour par le supermarché, afin de remplir ma valise de choses diverses et variées introuvables en France (ou qui n'ont pas le même goût malgré tous mes efforts d'imagination).

Voilà à quoi ressemblait le contenu de ma valise en rentrant de Berlin :


Revue de détails :

- Les zestes de citron et d'orange de Dr Oetker

Des petites sachets ultra-pratiques quand on a une soudaine envie de cake au citron ou de crêpes Suzette sans avoir d'agrume à portée de main. J'observe avec attention la percée de Dr Oetker sur le marché français, espérant voir bientôt apparaître TOUS leurs produits en France (et pas seulement leurs pizzas que personne ne comprend pourquoi les Allemands ils feraient de meilleures pizzas que les autres).


- Du dentifrice au citron


Je suis un peu citrono-maniaque, en effet. Et dans le dentifrice, c'est divin. En tout cas, bien meilleur que ces horribles trucs à la menthe qui m'arrachent la bouche à chaque brossage trois- minutes- sinon- c'est- la- carie- assurée (en même temps, je n'ai jamais eu de carie, ça doit être vrai quelque part). Et du dentifrice au citron, je n'en ai vu qu'en Allemagne et en Autriche pour l'instant (Schlecker, Rossman, DM, Bipa, mes amours : des supermarchés entièrement dédiés aux produits d'hygiène et de beauté, un rêve !).

- Du Philadelphia

Bon, je suis un peu frustrée, parce qu'il ne restait plus que du Balance, alors que le Philadelphia - comme tant d'autres choses - plus c'est gras plus c'est bon... Encore un exemple parfait d'un produit qu'on devrait sans problème pouvoir trouver en France (ne serait-ce que pour me permettre plus facilement de faire des cheese-cakes à tomber), et qui n'a toujours pas passé la frontière. On peut savoir pourquoi ?!


- La junk food à l'allemande

Je n'en suis pas particulièrement fière, mais je suis fan des Fertiggerichte de Maggi, ces infâmes poudres auxquelles il suffit de rajouter de l'eau et de laisser mijoter pour avoir l'Allemagne à sa table (quand on choisit la gamme "Wirsthaus"). Ca a tout pour déplaire aux nutritionnistes : c'est gras (de mauvaises graisses), salé (trop) et ça n'a aucun intérêt nutritif. Mais que c'est bon (et pas cher), surtout en laissant bien bien réduire, et en rajoutant - pour la légèreté - une cuiller à soupe de crème juste avant de servir, et un gros tas de parmesan dans l'assiette. La meilleure de toute, c'est la Nudelpfanne "Försterin". Mais en l'absence de cette dernière chez Kaiser's le 2 janvier au matin, je me suis rabattue sur les Spätzle au fromage et aux oignons. Avalée ce soir au demeurant : miam !

- Du pavot moulu

Dieu merci, on trouve du pavot en France. Mais pas de pavot moulu. Il faut donc avoir un moulin à pavot pour pouvoir faire tout ce que le pavot permet de faire de meilleur, en particulier les Mohnstollen, Mohnkuchen et Mohnschnitte. Je vais donc désormais, avec mes deux sacs de pavot moulu, pouvoir m'adonner aux joies de la pâtisserie et faire plein de gâteaux qui laissent tout plein de très chics morceaux de pavot bien noirs entre les dents.

- Du Fencheltee

Le Fencheltee, c'est de la tisane au fenouil, romantiquement appelée "tisane anti-prouts" par une amie. Ce n'est pas pour ses propriétés bienfaisantes pour le système digestif que j'adore cette tisane, mais pour son goût anisé très doux. Pour résumer, on pourrait dire que c'est la version allemande et saine ("gesund", concept très important et bien plus large que "sain" en réalité) du pastis. J'étais en grand manque depuis plusieurs mois, et me voilà bien équipée désormais. Attention, ces deux paquets ne sont pas identiques. Sauras-tu retrouver les 7 erreurs qui se sont glissées dans l'image ? Un indice : le meilleur des deux est celui du dessous.

- Du Schwarzwälder Schinken

Je sais, il y en a chez Monoprix. Mais pour oser dire ça, il faut n'avoir JAMAIS goûté de VRAI Schwarzwälder Schinken, ce jambon cru délicieusement épicé au genévrier et à la coriandre puis fumé au sapin, qui n'a la goût d'aucun autre. Il est servi très finement tranché, ce qui rajoute encore à sa délicatesse et - rondelle de citron sur le coca-light - sur une petite barquette en carton qui lui donne sa dernière touche de chic. Oui, le jambon en Allemagne, c'est tout un poème.

- Du Müllermilch à la banane

Je ne sais pas combien de fois le Müllermilch à la banane, sorte de milk shake onctueux, a pu me servir de petit déjeuner durant mon stage. Les horaires fort tôtifs de mon service étant résolument incompatibles avec mon rythme biologique, je n'avais bien souvent le temps le matin que de me doucher et de m'habiller avant de partir ventre à terre pour espérer arriver à temps pour la réunion de 8h du matin. Le Müllermilch n'était avalé qu'après la réunion, au calme dans mon bureau. Mmmmm, que de bons souvenirs ! Juste du lait, du sucre de raisin et de la banane. Le premier qui me suggère de le remplacer par du Yop, je lui crache dans sa bouteille pour offense caractérisée...


- Des petits pains d'épices de Noël en soldes

Déçue de ne pas pouvoir trouver de Marzipanstollen (ces sortes de grandes brioches aux fruits confits fourrés à la pâte d'amande, recouverts de sucre glace pour représenter le Christ dans ses langes), je me suis rabattue sur ces petits pains d'épices tout moelleux, cachés sous une croûte craquante de glaçage et reposant sur un socle de chocolat. Autant vous dire que Prosper et ses tranches sèches ne fait pas le poids face à ça. Ils ont disparu en une après-midi à la bibliothèque.

- Le pesto à la sicilienne Barilla

Pour finir, un truc fondamentalement pas allemand, mais que je ne trouve plus en France : le fameux pesto à la sicilienne de Barilla. J'ai fait des provisions me permettant de tenir un siège. J'ai tellement hâte à l'idée de ma prochaine soirée pâtes !!





Et encore, j'ai oublié de photographier mes délicieux Grießpudding nature de Landliebe : juste de la semoule fine, du lait, un peu de crème et de sucre, et c'est divin. Si Landliebe pouvait s'implanter en France, je serais au comble de la joie d'ailleurs. Allez, venez, c'est chouette par chez nous !
Outre ces petits détails, je tiens à vous dire que j'apprécie fortement votre imagination débordante et votre tendance naturelle à la surinterprétation : je vous dis que je vis provisoirement à deux, et vous en déduisez que je suis revenue de Berlin avec un chevalier teuton (non, je ne me lancerai pas dans le jeu de mot graveleux en rajoutant "qui nique", vous ne me prendrez pas en flagrant délit de vulgarité, franchement, quelle idée), avec qui je vivrais maritalement à la vitesse de l'éclair. Je tiens à démentir. Les Berlinois, je préfère aller les voir chez eux (entre autres pour les raisons évoquées ci-dessus).

24 commentaires:

Fab (from London!) a dit…

Sérieux? On trouve pas de cream-cheese Philadelphia en France? Commnent on fait des cheese-cakes chez nous alors?

I am sooooo shocked!

Mélina LOUPIA a dit…

Oh les pitits pains d'épices!!!
Ma voisine allemande m'en a ramenée l'autre jour!
2 paquets.
20 minutes.
Les 12.
Excellents.
Des bizettes

Marie a dit…

oohlalala. que de bonnes choses qui finalement ne me paraissent plus éxotiques puisque je les trouve facilement au Lux!
si jamais tu es en rupture de stock de quoi que ce soit, tu fais signe ;-)
Les lebkuchen... j'adore!
N'as-tu donc jamais goûté les plats tout prêts "pfanini"... un pur régal!
Quant au Schwarzwalder, l'un de nos préférés également!

Saurons-nous un jour qui est cette mystérieuse personne qui partage ton appartement???

Ashley a dit…

J'ai eu un piti pain d'épices d'anniversaire (avec une bougie dedans), qui venait tout droit de Lorraine. C'était mam
Les sachets Maggi je suis passée devant 230 fois sans jamais osé goûter because je ne pigeais rien de rien à ce qui était écrit dessus, ben maintenant je regrette, bouhouhou

Ardalia a dit…

J'ai pris trois kilos rien qu'en lisant ton texte, merci Coco!
:-p

cagaroule a dit…

Bonjour!

Normalement, le Philadelphia, on en trouve chez Lidl en France... J'espère que ça t'aidera à patienter jusqu'à ton prochain voyage! :-)

lili est insolente a dit…

Les lebkuchens je me jette dessus à chaque noel chez lidl !
merci lidl

biz

Mademoiselle Coco a dit…

Fab > ben... on fait avec du Kiri, du St Moret ou de la ricotta. Autant te dire que ça n'a pas le même goût !

Mélina > heureusement que je n'ai pas de voisine allemande, elle aurait une sciatique à force de me rapporter ma dose ;-)

Marie > mmmmm... une personne souhaitant préserver sa vie privée, qui n'est ni un amoureux ni un homme marié. Déjà repartie au demeurant ;-) Non mais sérieusement, tu ne crois pas que j'aurais déjà bassiné tout le monde avec mes histoires follement exotiques de Lapin-des-îles / Poussin-en-sucre s'il était entré dans ma vie ?!

Ashley > les seuls que j'aime, ce sont les Wirsthaus. Remarque, les Asia magic ne sont pas mal non plus. Mais quand même, la poêlée Fösterlin...

Ardalia > ça c'est malhonnête, car j'ai tout mangé sans rien prendre. Enfin, disons que j'ai imputé la prise aux 5 repas de Noël, aux deux raclettes et aux tapas.

Cagaroule > haaaaaaaan merci du conseil ! Mais pourquoi est-ce un Leader Price et non un Lidl en bas de chez moi ?!

Lili insolente > décidément, Lidl semble être une mine d'or... Merci du conseil !

Julie la p'tite olive a dit…

ma chère coco, mon com n'a rien à voir avec le sujet, pardon, mais je crois me souvenir que tu aimes bien l'émission Ce soir ou jamais. OR j'ai des invitations pour l'émission de demain soir mais je peux pas y aller. 21h30 à France Télévision ds le 15e, c'est en direct, cocktail et champagne offerts wouhou c'est la fête. Je l'ai déjà fait, c'est rigolo. Si ça te dit, je te file le numéro.

Mo a dit…

tu sais qu'il y a deux (au moins) épiceries allemandes à Paris? Evidemment c'est sûrement plus cher, maisen cas de manque aigu, denvie irréprsseible ou tout simplement pour faire de vrais cheese cake toute l'année... moi j'aime les Negerküssen et les blocs de malt à faire fondre dans le thé...

Mo a dit…

ahem... la prochaine fois je me relirai avant d'envoyer le commentaire...

marie-hélène a dit…

Ben, ce n'est pas franchement ce que je ramènerais. Mon petit système digestif qui aime jouer les délicats se fait porter pale rien qu'à la vue de ton paquetage.
Mais : des vrais bretzels, du bon vin blanc, de la bière et par dessus tout un bon brunch, voire même juste le frühstück.

Marie a dit…

évidemment que si!!!!... c'était juste histoire de...

la lecture des autres commentaires me donne encore plus envie d'approcher de la date de notre escapade en amoureux au Bodensee (j'y peux rien, c'est mon paradis à moi!!! Berlin je ne connais pas encore... je rêve d'y aller!)

Markss a dit…

Importer sa soupe lyophilisée d'Allemagne, mais si c'est-y pas boboïssime...
Oui, je trolle, c'est dans mes résolutions 2008 :w)

D'ailleurs, avant qu'ils n'arrivent dans les supermarchés français, j'avais une amie qui faisait de l'import d'Oréo en masse depuis l'Espagne (un thème intarissable de vannes).

Mademoiselle Coco a dit…

Julie la p'ite olive > roooooh comme c'est gentil ça !! Mirci mirci, mais j'ai d'autres projets pour demain soir malheureusement. Mais ça me donne envie pour quand je serai plus disponible !

Mo > hum, comment dire ça sans avoir l'air d'une folle ? Ben euh... quand ce n'est pas acheté en Allemagne, ça n'a pas le même goût ;-). Et le manque est pour beaucoup dans le goût ! Mais dis moi, c'est quoi ces trucs de malt à mettre dans le thé ??! Je ne connais pas !

Marie-Helène > Dieu merci, je supporte très bien tout ça. Pour ce qui est des Bretzel, ce n'est bon que sur place (et là, ce n'est psychologique comme le commentaire juste au-dessus, mais parce que ça défraîchit très vite). Et pour le vin blanc, ahaha, j'en ai déjà plein en réserve ;-) Et la bière, bof bof...

Marie > Ah, le Bodensee... C'est prévu pour quand ?

Markss > très gentil troll je trouve ;-) Mais ce n'est pas de la soupe lyophilisée (beurk !!! et pas du tout bobo pour le coup) mais un plat de pâtes !! Bien meilleur (et bien plus bobo, non ?).

Markss a dit…

Oui, mais ce n'est que pour monter en méchanceté progressivement, hahaha (rire sardonique).

Pour le reste, je ne sais pas si j'ai plus honte parce que je ne sais pas regarder une image ou bien parce que j'ai tout oublié de mon allemand de lycée (nuddelpfanne aurait du me mettre sur la piste?).

Petitelouise a dit…

Mmmmh... Le jambon de la forêt noire... Le Stollen, on en trouve chez Monop', je crois bien... Mais franchement, les sachets façon Maggi, bêêêêrk !

Mo a dit…

tu n'es pas folle, la rareté fait toute la saveur... les trucs au malt, ce sont de petits carrés que tu mets à fondre dans du lait chaud ou du thé, ou du chocolat,... d'après mon paquet c'est bavarois, ça s'appelle Malzblock et c'est dans un adorable petit paquet rétro. Et c'est bon. Je t'en envoie? ;)

Mademoiselle Coco a dit…

Markss > le Spätzle aussi aurait dû te mettre sur la voie normalement ;-) Ne me dis pas que tu n'as jamais goûté ces merveilles quand même !

Petitelouise > oui, on en trouve chez Monop, mais... ils n'ont pas le même goût (c'est scientifiquement prouvé) !

Mo > ah ben, je viendrai goûter sur place, c'est bien meilleur ;-)

camille la it girl a dit…

l'abscence de Philadelphia en France doit être considéré comme un crime contre la consommation!

Les petits gateaux au Marzipan sont un délice ( on en trouve ici chez Shlecker ou dans les Lidl) et moi ce que je veux d'allemagne c'est du Marzipan de chez Niederreger...

Mademoiselle Coco a dit…

Camille la it girl > nan mais tu es e train de me dire que vous avez des Schlecker à Lyon là ??!

Anonyme a dit…

ahhh c'est dur la vie mademoiselle coco. Imagine: demain matin, je me lève (bon c'est vrai, à 7heures qd ma fée entonnera son air du matin), mais après, mon prince ira me chercher des bretzels que nous mettrons au four, que je mangerai avec du phladelphia ou du beurre....demain soir: Hirschmedaillons avec spätze, confiture de preiselbeer...tout ca pour te dire que tu as intérêt à très vite revenir pour que nous puissons faire un festin avec toi. Au fait, c'est quoi la différence entre les deux paquets de thé, j'avais même pas remarqué?
zoubinou

Mademoiselle Coco a dit…

Zoubinou > très vite, oui, j'espère (surtout pour te piquer ton Prince aux Bretzels :D)

Anonyme a dit…

Du Philadelphia ??? Ahhhh mais ce n'est que la pâle copie du St Moret !