02 novembre 2007

Ma vie est palpitante

Hier, je voulais aller m'inscrire là où je vais faire du sport, maintenant que je suis certaine d'être à Paris pour encore au moins un an. Et puis finalement, des amis m'ont appelée pour savoir si je pouvais venir les aider à lessiver et peindre les murs de leur nouveau nid d'amour. J'étais toute contente d'avoir une occupation saine, altruiste et physique. Vu mon état ce matin, je me dis que ça vaut bien une séance d'abdo-bras-fessiers cette histoire.

Du coup, le soir, pour me remercier, ils m'ont offert le champagne. Franchement, je n'ai jamais autant bu de champagne en si peu de temps que depuis que je ne suis pas admissible. Remarquez, peut-être que les admissibles en boivent encore plus souvent que moi, mais dans ce cas, ils doivent être pétés 20h sur 24, ce qui ne doit pas être optimal pour les révisions. Les gens trouvent tous d'excellentes raisons pour considérer que ma non-admissibilité n'est pas un obstacle à la consommation de bulles. Comme dirait l'autre, je me plains pas, je constate.

A part ça, j'ai découvert deux choses absolument bouleversantes hier. D'une part, je suis perdue : le Nicolas (le marchand de vin) juste en face de chez moi va incessamment sous peu être remplacé par un Starbucks Coffee. Un Starbucks qui fait du mocca blanc et sur lequel je tombe dès que j'ouvre ma porte. Le rêve quoi. Mais quand j'ai vu les jolis panneaux verts, j'ai surtout pris peur. Vais-je savoir me retenir ? Suspense.

D'autre part, pour la première fois de ma vie, j'ai fraudé dans le métro. Je ne suis pas un parangon de vertu, mais avec une carte Imagine R, c'est un peu difficile de frauder, vu que tu es en règle partout et tout le temps. Voilà. Sauf qu'hier soir, après mes 4 coupes de champ, j'ai pris le métro dans une station où la signalisation n'est pas claire du tout (encore moins claire que je ne l'étais moi-même). Il y a deux lignes, mais j'avais beau regarder partout, je n'en voyais qu'une. Bon en fait, il faut passer sur le quai de la première ligne pour accéder à la seconde, sauf que ce n'est pas indiqué. Enfin si, mais il n'y a pas le nom de la ligne, juste ceux des deux terminus. Or moi, les terminus de ligne de métro, je ne les connais pas par coeur, donc je n'ai pas compris le truc. Du coup, je suis ressortie de la station, pensant que le champ' m'avait brouillé l'esprit et que je m'étais plantée de station de métro. Et pas du tout. Donc je suis redescendue sous terre. Sauf que mon pass Navigo avait déjà été validé et ne voulait plus passer. Logique. Du coup, telle une petite voyoute, j'ai enjambé le tourniquet (je sais, je suis une méga-rebelle) et je me suis glissée sur le côté de la porte. Et là, franchement, je n'ai pu en tirer qu'une seule conclusion : frauder dans le métro, c'est réellement TROP facile. Le tourniquet est enjambable même quand on n'est pas danseuse de french cancan. Et on peut se glisser le long de la porte juste derrière sans aucun effort. Ok, il faut se mettre de profil, mais c'est un effort auquel j'étais prête à consentir. Je me demande presque s'il n'est pas moins galère d'enjamber le tourniquet que de chercher ma carte Imagine R au fond de mon sac de randonnée (autrement appelé "sac à main en milieu urbain hostile").

Je vous avais bien dit que ma vie était palpitante.

21 commentaires:

Mlle E a dit…

Quand on rate un truc il faut picoler du champ, c'est connu. Donc tu as une vie saine...

Fab a dit…

Il m'arrive encore de ne plus avoir de lait dans mon frigo mais y a toujours -je dis bien toujours- une bouteille de champ'!

Pour le metro je suis soufflé de voir que tu es une rebelle doublée d'une fraudeuse... à Londres c'est quasi impossible, a moins de se plaquer derriere un pekin pour passer en meme temps que lui/elle et y a des cameras partout.

Mon sens de la rebellion a été maté et je n'aime pas ça!!!

funambuline a dit…

hihihi j'avais pas lu ça avant de poster, forcément, sév ministre des sports doit être contente :-)


(ps: sinon, sympa ce blog très chère mlle coco :-) )

Tietie007 a dit…

2 verres de champagne ça va, 4, bonjour les dégâts !

Mademoiselle Coco a dit…

Mlle E > voui, tout à fait. Tu crois qu'aller chez Starbucks, ça compte aussi ?

Fab > roh ouiiiii, ils sont méchants à Londres !! Une fois, il y avait tellement de monde dans la bus que j'ai dû descendre pour laisser les gens derrière moi descendre. Après, je suis remontée (logique, ce n'était pas ma station). Et le chauffeur de bus était TRES en colère et ne voulait pas repartir tant que je n'avais pas repayé un billet. Il a fini par céder ;-) Enfin, je comprends que ton sens de la rébellion soit bridé au UK...

Funambuline > bienvenue !! Comme ça me fait plaisir que tu sois là ! Et contente que ça te plaise ;-)

Tietie007 > en même temps, je ne voyais pas double, puisque je voyais une ligne de métro au lieu de deux... Les apparences sont sauves.

Anne Corrons a dit…

J'adore le pseudo de ton sac, c'est élégant! Ici, pas possible de faire ça dans le métro

Eugénie Bling-Bling a dit…

Et puis il y a les cheesecakes chez Starbucks, franchement la vie sera dure!

camille a dit…

moi aussi il va y avoir un starbucks à côté de chez moi, pas en face mais à côté, ce qui est déjà plus que bien pour Lyon!

Mademoiselle Coco a dit…

Anne Corrons > parfois, quand je vois tout le barda que je transporte, j'ai franchement l'impression d'être une Lara Croft urbaine ;-)

Eugénie > rahhhhh, le cheesecake chocolat blanc-framboise... et le carrot cake... et et et...

Camille > ohlalala, que de blogueuses lyonnaises qui s'appellent Camille ! Je vois que je ne suis pas la seule à être éhontément tentée par le diable diététique ! Bon Satrbucks alors ;-)

Silphi a dit…

Comme il me tarde d'avoir els cheesecakes Starbucks à 20m de chez moi ! ;o)

Sinon; oui, ta vie est vraiment palpitante chère demoiselle coco ^^

Denys a dit…

Spèce de p'tite blouson noire! Y a pas à dire, les incivilités se multiplient, à tous les échelons de la société! On commence par enjamber (dans son bon droit) un tourniquet de métro, et on finit par... je sais pas moi, ne plus dire merci au vendeur du kiosque à journaux. Enfin le grand banditisme quoi! ;-)
Sérieusement, vilaine racaille kärcherisable de prép'énarque :-p, si j'avais été à confesse à chaque fois que j'ai été contraint de faire pareil pour cause de Navigo qui foire, ou de carte Orange qui se déglingue (en général même l'ivresse ne me fait pas me tromper - ou croire que je me suis trompé -de station), j'aurais certainement des trous aux genous de tous mes pantalons :-)
Toutefois je ne peux qu'être en désaccord avec ta conclusion - toute relative - quant à la facilité à frauder dans le métro. Pour quelqu'un de ton gabarit, jeune jedi impétrante, peut-être que la porte est un obstacle contournable, mais pour moi (plus Chewbacca que Yoda, question hauteur au garrot), le navigo qui coince est le signal de départ d'une contorsion qui m'emmène en haute altitude. Mais c'est rigolo, quand même.
Tout ça me rappelle cette phrase de Hugo, dans les Travailleurs de la mer, qui a le premier justifié idéologiquement la fraude dans le métro, avant même l'invention du tourniquet : "tout borne l’homme, mais rien ne l’arrête. A la limite, il réplique par l’enjambée » :-D
Par contre, ton anecdote Starbucks plonge l'altermondialisto-poujadiste convaincu ;-) que je suis dans la déprime : encore une illustration de l'éviction de ces sympathiques commerces français (franchisés tout de même) vendant des bons produits bien d'cheux nous et participant à notre exceptionnel art de vivre Françoué, par d'horribles multinationales World Company sans âme et imposant au monde sans défense la culture yankee, y compris (blasphèèèèème!) le choco viennois au caramel.
Pouah ça me dégoûte (pas le viennois au caramel, hein, la situation)...

Sinon, j'ai reçu mes fucking notes... Et toi?
J'étais pas à un point de la barre, mais, avec une note en éco conforme à ce que j'ai eu toute l'année, hé bien... Ca passait. Bigre...

Denys a dit…

hiboux, choux, genoux , cailloux,...

Mademoiselle Coco a dit…

Silphi > un déménagement et tout est réglé ;-)

Denys > d'une part, il y avait déjà deux Nicolas dans un rayon de moins de 200 mètres, et je ne compte pas les autres revendeurs de vin plus artisanaux. Alors le recul du commerce de chez nous, hein, bon. D'autre part, j'ai préféré te répondre par mail pour les notes ;-). Mais je salue ta performance. Qui confirme ce que je pensais du concours : les matières prises séparément ne sont pas si diffciles que ça. Ce qui est difficile est d'avoir des notes moyennes partout...

Tifenn a dit…

Autant de bulles pour autant de chance la prochaine fois...je suis fière qu'une non admissible comme toi, passe ma porte parfois. Ceux qui réussissent du premier coup sont prévisibles et m'ennuient...mais ce n'est qu'une opinion, pas forcément valable, ni populaire...bon rebond!

cél a dit…

Moi j'aime bien lire tes tranches de vie! Et vive le champagne alors :-)

lilo a dit…

Champagne et Starbucks, ça me parait une excellente façon de fêter la non-admissibilité!!
Toute façon y'a toujours une bonne raison de siroter du champ'...

Mademoiselle Coco a dit…

Tifenn > c'est justement parce que je ne suis pas admissible que j'ai le temps de penser à des choses telles que des soufflés à la banane ;-)

Cél > et les tranches de vie au champagne, ce sont encore les meilleures !

Lilo > ça devrait même être remboursé par la sécu...

anna a dit…

Mdr, j'aime bcp ta rebellion champagneuso-métropolitaine! :)

Pour le Starbuck's: mais c'est pas grave, tu vas faire plein de sport et en plus des séances de sauna, alors tu pourras bien craquer sur un white chocolat mocca ou un caramel latte .... seufz, il n'y en a qu'à Paris et dans d'autres centres de la civilisation moderne, pas juste!

Mademoiselle Coco a dit…

Anna > on ne peut pas habiter au bord de la plage ET avoir un Starbucks, hein ;-)

Dorothée a dit…

Mademoiselle Coco, juste pour te dire que je suis désolée pour toi en ce qui concerne ton admissibilité. Dis-toi que tu as déjà un TRES beau diplôme et que les futurs admis s'apprêtent à devenir puants ;-)

Et puis à Strasbourg, ça caille plus qu'ici.

Bon courage :-)

PS: ta copine qui a un sauna elle est à Paris??????

Mademoiselle Coco a dit…

Dorothée > que c'est gentil de passer me voir ici ! Ca me fait très plaisir :-) Et merci pour tes gentils mots.

PS : Ma copine a délocalisé son sauna à la campagne. Sinon, faut être millionnaire pour faire ça à Paris !!