27 septembre 2007

Sauvetage

Parfois, il suffit d'un bon poulet tikka accompagné d'un riz coco pour oublier :

- qu'on s'est couché trop tard. Mais de toute façon, on s'est réveillé 1/2 heure plus tard, parce qu'on avait les pieds congelés, pour la première fois de la saison. Etre suffisamment lucide pour se rappeler qu'on a eu froid toute la journée et qu'on déteste l'hiver. Revoir en flash-back cette scène ridicule où un jeune homme vous effleure pour la première fois délicatement les mains, l'air de rien, autour d'un café, et où vous n'arrivez qu'à penser "le pauvre, il vient de se rendre compte que je suis un glaçon sur pattes" (alors que franchement, ce n'est pas le moment de penser à ce genre de choses). Commencer à gamberger sur la socialisation excessive de ces derniers jours. Se maudire intérieurement d'être si stupide, si peu sérieuse. C'est franchement nul de se réveiller en plein milieu de la nuit, on se met à réfléchir à plein de choses qui ne méritent pas tant d'attention, surtout à des heures pareilles.

- qu'on se rendort quand même. On rêve qu'on est admissible à l'ENA (mmmmmmmmh, délice), mais on a à peine le temps d'en profiter, parce qu'on est poursuivi par son ami vindicatif, qui, lui, ne l'est pas (aaaaaaaaaaaah torture), qui trouve qu'un couteau est l'objet le plus approprié pour réparer cette injustice flagrante (alors que je fais bien plus confiance à l'ami en question pour l'avoir qu'à moi).

- que malgré l'heure tardive du coucher, la voisine du dessus décide de passer l'aspirateur dans son cabinet médical à 7h pétantes. Elle avait un patient à 7h30 ou quoi ? L'électricité ne devrait pas être distribuée dans les foyers avant 8h30.

- que, comme on se lève un peu chiffonnée par cette nuit ne correspondant pas aux canons du genre, on se coupe le doigt avec un filtre à café. Et oui messieurs-dames, c'est possible. Enfin quand je dis "se coupe le doigt", c'est pas que le majeur pendouille dans le vide, hein, c'est juste une entaille faite par le papier au niveau du majeur. Nuance. Nuance mais douleur quand même. Au moins, on est bien réveillé, mais on marmonne.

- que ça a à peu près continué comme ça toute la journée. Jusqu'au soir, où on se rend compte que la lessive qu'on a étendue le matin n'est toujours pas sèche. Alors qu'il y a dedans tous vos pyjamas, les vieux pourris à jeter comme les nouveaux qu'on rêvait d'étrenner. Qu'à force de vouloir des pyjamas propres, on n'en a plus que des mouillés. Se rabattre sur un truc d'été bien trop léger pour la saison. Repenser aux pieds glacés de la veille. Se coucher plus tôt. Mettre des chaussettes so sexy et le chauffage.

J'entre en hibernation.

[Je SAIS que Deezer a des problèmes, mais je persévère, au cas où ça se mettrait à remarcher un jour]

free music


-

9 commentaires:

Lena a dit…

j'entre aussi en hibernation... la cata !

Ardalia a dit…

Ca t'apprendra à faire plus de place dans ta vie à l'ami Ricoré, non mais.

(commentaire crétin, je sais, mais ça fait très mal de se couper avec du papier, je cherche donc une solution.)

mo a dit…

moi j'adore l'hiver, je suis donc ravie qu'il pointe son nez si tôt (en plus l'automne est la saison que j'aime le moins, je 'nai aucun regret!) à moi les bottes, les jolis collants, les bonnets, chapeaux et bérets, retour de ma collection d'écharpes et gants... je revis!

Mademoiselle Coco a dit…

Lena > j'en viens presque à souhaiter le réchauffement climatique ;-)

Ardalia > ah non, beurk, ça me mettrait d'encore plus mauvaise humeur tu vois, de devoir boire un truc pareil. Même le café soluble, ce n'est pas la peine, je préfère ne rien prendre. Ou plutôt si : prendre le risque de me couper. Pfffff, ce que c'est chiant d'être chiante !

Mo > moi je ne l'aime que si je peux rester toute la journée sous ma couette (j'accepte d'en sortir pour boire un chocolat chaud et manger une tartiflette, les seuls bons côtés de l'hiver !)

sarmentanne a dit…

je me reconnais tout à fait dans le coup du "glaçon sur pattes". ça m'est arrivé plein de fois! vive l'été!

marie a dit…

(no comment sur l'hibernation....)!

Mademoiselle Coco a dit…

Sarmentanne > en même temps, j'accuse l'hiver, mais si je suis vraiment honnête, il me faut aussi admettre que l'été ne me permet pas systématiquement d'échapper au glaçon sur pattes... Et là, avoir les mains glacées quand il fait 30° dehors (je ne parle pas de cet été, hein), les gens ne comprennent pas !

Marie > je savais que tu comprendrais ;-)

TheCélinette a dit…

J'ai adoré l'épisode du doigt... Je me demande si nous n'avons pas en commun cet humour un peu spécial ;)

Poulet Tikka : le truc que j'adore, avec un riz divin et c'est le bonheur !!!

Mademoiselle Coco a dit…

TheCélinette > hum, je crois bien oui, pour l'humour (si j'en crois ton "ah bon, je peux participer, je ne savais pas" qui me reste gravé dans la tête). Tu trouves qu'il est si spécial que ça ? ;-)