15 août 2007

"La boue n'est faite que de nos fleurs"

J'ai absolument adoré étudier Les fleurs bleues de Queneau en terminale. J'ai autant apprécié cette oeuvre que j'avais détesté l'année précédente Les Châtiments de Hugo. Contre toute attente je dirais. Car mon tempérament rebelle ne se cache pas dans un piercing au labret ou dans une coupe iroquoise, mais dans le mouvement naturel de rejet que j'ai pour ce qui m'est imposé. Mais devant tant de finesse et d'humour, je n'ai pas pu résister, et j'ai mis ma rébellion au fond de ma poche pour Raymond.

Mais en réalité, contrairement aux apparences, il n'est absolument pas question ce soir de vous barber avec mes programmes scolaires depuis la maternelle. Non, c'est juste que ma récente découverte m'a tout de suite fait penser à cette citation de Queneau, parodiant Baudelaire.

Ma découverte est fringuesque et s'appelle Locher's. Je ne me rappelle absolument pas comment je suis tombée sur ce site, mais j'ai tout de suite vouée une adoration à ces adorables t-shirts rebrodés de fleurs romantiques et tendres. Sauf qu'au milieu de ces charmantes et délicates guirlandes florales se cachent des messages salaces. J'adore ce décalage... subtil !

L'un dit "Insatiable little thing", l'autre "I can only please one man a day. Today is not your day. And tomorrow doesn't look good either", et je trouve le "I like it rough" particulièrement bien mis en valeur par ce rose doux à souhait. Oui, tout cela me semble entièrement dans la veine de Queneau (à qui je ne voudrais toutefois pas prêté des intentions scabreuses, quoi que...).

Bien évidemment, ces petites choses décalées sont hors de prix pour de simples t-shirts. Mais je ne me lasse pas de les regarder et d'applaudir l'idée !

free music


-

7 commentaires:

Denys a dit…

Un seul mot : ENORME! Et affreusement excitant : si une jeune femme se présente à moi l'air innocent, vêtue d'un top tout aussi innocent (genre manches ballon lol), brodé de fleurs et sur lequel est inscrit "insatiable little thing", je crois que j'en perdrai absolument mes moyens :-). C'est tellement facile à affoler un mec.
Enfin, ça c'est encore gentiment aguichant. Il y a d'autres motifs nettement plus provoc hardcore chez Locher's!

Sur le côté joliment oxymorique (?) du concept, ta citation est très belle (je l'ai notée), elle m'a aussi instantanément évoqué quelque chose. J'ai d'abord pensé à Rimbaud et à son bateau ivre " de lichens de soleil et de morve d'azur", mais ce n'était pas ça que j'avais en tête. Finalement j'ai trouvé : une charogne, de Baudelaire "Et le ciel regardait la carcasse superbe Comme une fleur s'épanouir"...
Je suis comme toi : j'aime beaucoup ce genre de procédé (enfin pas jusqu'à en faire une maxime de vie...).

Mademoiselle Coco a dit…

... "La puanteur était si forte, que sur l'herbe / Vous crûtes vous évanouir". Il est terrible ce poème. J'ai toujours un peu de mal à le lire d'un bout à l'autre.

Pour Locher's, oui j'ai choisi des soft, en effet. Mais qui sont ceux que je me verrais bien porter - pour quand j'aurai gagné au loto ;-) Je trouve "No time to fuck" trop décourageant ; je n'aime pas ceux qui ne sont que des gros mots sans allusion tendancieuse ; et "will fuck for shoes" serait une publicité éhontément mensongère (une vieille histoire de séparation des pouvoirs). Je préfère définitivement le gentiment aguichant (technique dite "impressionniste") au provoc hardcore (école dite "de l'actionnisme viennois").

Anna a dit…

Merci. Je saurai désormais quoi mettre dans la lettre que j'enverrai au Père Noël cette année... Le 'I don't play nice' a été inventé pour moi. Et le 'I like it rough' aussi. Et puis... zut, il faut vraiment que je fasse une liste de tout ce que j'aurais pu acheter mais pas fait ces prochains mois pour m'offrir ensuite une de ces beautés!

Kenders a dit…

C'est charmant (c'est pas vraiment l'mot), l'idée est fameuse en tout cas.

Et c'est tellement plus classe qu'un tee shirt à paillettes "Fuck me i'm famous"

Mademoiselle Coco a dit…

Anna > c'est vrai que ces petites choses poussent à la collectionnite aiguë !! Vivement Noël ;-) Tu nous raconteras ?

Kenders > c'est vrai que c'est plus classe, mais je ne suis pas certaine qu'en boîte le message ne soit pas trop subtil...

Alex a dit…

Ah Queneau que j'aime (aussi)!
C'est par ce bouquin ou peut-être Zazie (je ne sais plus) que je l'ai découvert... Mais Le fleurs bleues, il reste dans ma cervelle comme un azur chatoyant.

(Ah oui, faut que j'aille voir les tee-shirts, tiens...)

Mademoiselle Coco a dit…

Alex > que c'est joli, l'azur chatoyant...