10 janvier 2008

Sur le livre du visage

J'avais dit haut et fort "Facebook, moi, JAMAIS !" d'un ton résolu. Bon... Seuls les bêbêtes campent sur leurs positions. Donc : ça y est, je me suis fait finalement piéger comme tout le monde, je suis désormais sur le livre du visage. Pour l'instant, je trouve ça très très drôle.

Evidemment, première chose que j'aie faite : aller voir ce que sont mes (innombrables, bien sûr) exs devenus. C'est un peu le but ultime de Facebook non ?

Au lycée, J. voulait devenir cinéaste d'art et d'essai, écoutait du reggae "fuck la société", et je l'avais accompagné à Clignancourt se faire des dreads au goudron. Désormais, il travaille en banque d'affaire new-yorkaise et est rasé de près, après avoir fait une grande université américaine. En même temps, j'aurais dû m'en douter : au retour de son coiffeur afro, il n'avait pas assumé les dreads toutes collantes, et sa mère avait passé la soirée à essayer de lui démêler les cheveux à coup d'eau bouillante et d'après-shampoing Ultradoux.

L., est désormais en couple avec un jeune homme délicieux. Bon, je le savais déjà et depuis très longtemps. Pas l'ombre d'un choc en vue. En fait, je n'aurais même pas pensé à le considérer comme un ex, mais c'est lui qui a indiqué à Monsieur Facebook que nous nous connaissions car "we dated for a short while and still get along great". Ca m'a fait mourir de rire, et énormément flattée. Ensuite, je me suis dit que les gens allaient peut-être penser que j'avais été la dernière avant le premier, celle qui l'avait fait basculer du côté obscur de la force. Ca m'a fait encore plus rire.

Q., le petit malin, ne met même pas qu'il est "in relationship", alors que je sais très bien que c'est le cas (à moins que les choses n'aient changé... mmmmh, à vérifier !), et A., lui, est toujours "in relationship", le con.

Les autres, il faut que je leur demande d'être mes amis pour voir leur profil. Dieu que c'est frustrant ! Il y en un qui a mis une photo sur laquelle il a l'air plus miam que j'amais. Et comme une nullarde, j'hésite et je n'ose pas. Je me sens aussi cruche que lors de la première fois où je devais les appeler.

Sinon, ça m'a permis de prendre enfin des nouvelles de copains à qui je devais écrire depuis 6 mois, au bas mot. C'est un peu plus constructif.

15 commentaires:

Ashley a dit…

Et ouais, en fait c'est ça l'utilité de fessebook (en plus de permettre à mes élèves de créer des groupes à ma gloire, bien entendu)

MArie a dit…

tiens, je n'avais pas pensé à faire ce genre de petites enquêtes!!!!
(je suis vraiment trop bête je crois!)...
je sature de fessebook moi...
trop "hype" pour moi!...

lili est insolente a dit…

ah ouais c'est top hein ?
moi je sors qu'avec des écolos et au mieux reggae man ou au pire reclus de la société.
Autant te dire qu'aucun n'est sur facebook !

je m'emmerde donc

Mademoiselle Coco a dit…

Ashley > tu sais qu'il y a une vraie Ashley Abott sur Facebook ? J'ai cherché tout de suite, tu penses bien ;-)

Marie > roh mais c'est la myrrhe de Facebook, rechercher ses exs ;-)

Lili > ben fais comme moi : sors avec des rastamen convertis au capitalisme !!

Fab a dit…

J'aime bien facebook, je ne suis pas accroc mais c'est vrai que le premier reflexe fut comme toi d'aller maquereller dans le passé (avec tres peu de résultats d'ailleurs).
On ne se refait pas... n'hesite pas à me donner un petit poke en passant!

Mademoiselle Coco a dit…

Fab > hin hin, pour que tu connaissses mon vrai nom et mon vrai visage ;-) Certainement pas tant que ce blog vivra !!

Ardalia a dit…

Moi je connais ton vrai nom et ton vrai visage mais je refuse de voir tes fesses! C'est sans discussion!

Camille la it girl a dit…

On ne pense jamais assez au bien que ça peut faire Facebook quand on veut dire du mal des gens qu'on a croisé dans le passé!

Mademoiselle Coco a dit…

Ardalia > ah ben oui, on a déjà vu assez d'horreurs comme ça pendant la guerre...

Camille la it girl > (rire sardonique sans fin) oui, c'est exactement ça (re-rire sardonique sans fin) !

Tifenn a dit…

Ah bon, y a pas de "cocotte" sur FB, ben mince! (ça c'est le com qui tue, y a rien. Mais je le met qd m^me au cas ou.

Mlle Crapaud a dit…

Quelque chose d'assez drôle aussi... avoir en contact un ex. Et se rendre compte qu'il est subitement "single". Muarf, ça lui fera les pieds. :-P

Mademoiselle Coco a dit…

Tifenn > non, pas de Cocotte ;-) Y a juste moi avec mon vrai nom (vachement moins fun, je sais...)

Mlle Crapaud > pour certains, s'ils devaient se single-iser, je me réjouirais, mais pas pour les mêmes raisons que toi ;-)

La môme a dit…

Même question existentielle : 'poker' ? Pas 'poker' ? Envoyer un message ? Ami ou pas ami ? Ca se trouve il va pas m'accpeter...
Bref, même sur Facebook, les ex nous font chier. Et même sur Facebook, on continue à être cruches.

Mademoiselle Coco a dit…

La môme > le "poker" est d'autant plus dilemmique chez moi que je n'ai toujours pas compris à quoi ça servait... Du coup, je préfère éviter de poker les gens ;-)

Anonyme a dit…

est ce bien le " visage livre" ? n'est-ce pas le livre visage ? je pose "ça" du fait de la langue Anglo-saxone ! ...est-ce vrai que le mot book viendrais du "hollandais"...qui est considérée comme issue de l'anglo-saxon...ce qui nous amènerais vers l'allemand , où il faut inverser l'ordre des mots ! Sans pitié ni grâce, mettez moi au parfum !
A ce propos est-ce que le N°19 existe toujours ?

Saluté.