21 janvier 2008

Couper le contact

Si tu es un minimum dégourdi du cervelet, tu auras remarqué depuis longtemps déjà que ce n'est pas franchement la Fête à la maison ici. Les derniers posts sont rares et nuls. Quand ils ont un peu de contenu, ils ne sont ni intéressants ni drôles. Le reste du temps, je te renvoie sans ménagement sous des cieux plus cléments.

Je crois que tout ça n'est pas juste lié au fait qu'en ce moment, je suis fort occupée, à essayer de devenir bilingue en italien en 2 semaines (et encore, ça, c'est le plus facile), et à démêler des questions existentielles telles que "vais-je ou non chez le coiffeur maintenant ou dans 2 mois ?". D'habitude, même quand je cours après le temps, lorsque j'ai envie et quelque chose à raconter, je trouve toujours quelques minutes pour les taper.

Non, là, je me sens juste vide, et de plus en plus engluée. Engluée dans un truc qui n'a pas de nom : le fait que ce blog n'est plus aussi anonyme qu'au début, et qu'il aurait mieux valu qu'il en soit autrement. Le fait que certains savent maintenant qui se cache derrière Mademoiselle Coco, ce qui m'empêche d'écrire toujours ce que je veux. Le fait que certains pensent me connaître intimement alors qu'il n'en est rien. Le fait que d'autres pensent normal que... que... voilà, je n'arrive même pas à terminer cette phrase par peur de blesser Machine et Bidule.

Sur plus ou moins tous les blogs que je lis se trouvent des messages comparables à celui-ci. Une sorte de crise d'adolescence du blog. Une bonne vieille crise qu'on dépasse, ou pas. Vu de l'extérieur, ça fait lever un sourcil perplexe et critique. Genre "oskour, mon nombre explosif de lecteurs m'est monté à la tête, je suis une star, donc je souffre". Déjà, je ne suis pas du tout une star. Et puis je ne souffre pas de façon démesurée. Mais je ne frétille plus intellectuellement à l'idée d'écrire un post (et ça se voit), et certaines choses me mettent de plus en plus mal à l'aise.

Donc aujourd'hui, j'ai juste envie de couper le contact. Et vu que j'ai encore cette liberté, je le fais de façon d'autant plus déterminée que nul n'est irremplaçable. Surtout pas sur la blogosphère.

30 commentaires:

Markss a dit…

Quel dommage, alors que nous commençions à nous connaître :) ...

Bon, je te garde dans mes flux rss, on ne sait jamais, il pourrait y avoir un beau jour une surprise. En tout cas ravi d'avoir découvert par hasard ce blog drôle, libre et (pour moi du moins) anonyme jusqu'au bout.

clo a dit…

tes billets me manqueront quand même, à moi qui ne sais pas qui tu es... en tout cas je me serai un peu culturée ici :)
bonne continuation!

marie a dit…

tu vas beaucoup me manquer!
mais je te comprends parfaitement...
libellule a eu la chance de renaître sous zebulle et j'y trouve plus de liberté... peut être un jour auras-tu envie d'un autre blog ailleurs... j'espère...
Je te souhaite en tous beaucoup de chance et de courage pour la suite de tes concours...
(fermes-tu Melle cocotte aussi?)
à bientôt Melle Coco!

Denys a dit…

C'est bien, bien dommage... Ce blog était, sur la blogosphère, un petit ovni à mon sens. Un côté girlie, pétillant, léger et amusant d'un côté, et une autre dimension (celle qui m'a séduite d'abord, jusqu'à m'en faire apprécier la contrepartie girlie), culturelle, humaniste, curieuse de tout ce qui touche à l'Homme, à la société, à l'esprit, au Soi; soucieuse de partager sa réflexion avec décalage et subtilité.
Je crains, en outre, d'être en partie désigné par tes regrets quant à la perte de ton anonymat... J'en suis le premier désolé, et si j'avais su que les conséquences seraient celles-ci, je me serais bien gardé de toute intrusion.
Concentre-toi bien sur tes priorités du moment, elles en valent la peine; et, si je puis formuler un souhait, c'est celui que tu nous reviennes, un de ces jours, môôôôtivée comme jamais :-)

Mo a dit…

comlètement d'accord avec denys pour la double dimension de ton blog, ce qui en faisait tout le sel et tout le charme... j'ai d'abord vu la germanophile, et puis je suis revenue pour tout le reste. J'espère que Mademoiselle Cocotte me permettra de lire encore ta plume, et puis peut-être reviendras-tu, ou ouviras-tu un autre blog? Pour moi tu étais une anonyme que j'aurais aimé connaître, mais que plus encore j'aimais lire sans savoir qui je lisais, ce mystère délicieux, cette rencontre fragmentaire et à peine sortie de l'ombre, comme ces protraits en noir et blanc où seule une partie, un détail du visage émerge de l'ombre. je te souhaite le meilleur pour tes projets et des rêves, italiens ou capillaires (sans doute la décision la plus dure à prendre, oui, je sais et je compatis).

Mélina LOUPIA a dit…

Non mais bon on va pas s'agenouiller non plus les gens!

C'est un blog qui doute, pas la mort de celui qui l'a ouvert.

Mademoiselle Coco, sachez que vous faisez ce qu'il vous plait. ( que même je suis personne pour dire ça.)

Des bizettes, so long.

camille la it girl a dit…

mince... on se retrouvera bientôt... et bonne chance pour le reste
tu auras plus de tps pour la lessive et tu auras tjs des culottes propres... et pas que des vieilles...

Ashley a dit…

Ah bah flûte alors (ça fait grand-mère quand je parle comme ça)

Bon courage pour tout dans la vraie vie alors, et peut-être à bientôt

columbine a dit…

la plupart des blogs finissent par s'essoufler, pour des raisons aussi diverses que variees...et c'est bien ainsi, la creativite a ses hauts et ses bas et rien n'est obligatoire...si ce n'est plus fun pour toi, quel interet...peut-etre reviendras-tu sous un autre angle, un autre blog...bonne continuation!

Marine a dit…

Toujours les meilleurs qui ferment, bien évidemment. Courage et bonne chance pour la suite (surtout pour la conjugaison italienne!), et merci de m'avoir fait rire (et, aussi, découvrir le blog de Galourde).

Ardalia a dit…

:'(

reviens-nous vite, alors!

(en plus, vu que tu as séduit-e Denys, tu ne peux plus faire comme si de rien n'était... ;-) )

Silphi a dit…

Ha zut, je l'aimais bien moi ce blog...

Par contre j'insiste pour que tu gardes celuid e mlle cocotte dans la mesure où t'as parlé de pleind e recettes que je n'ai pas pu encore essayé !

En tout cas, je crois que je ne regarderai plus l'allemagne avec le même oeuil dpeuis que j'ai vu ici la passion que pouvait offrir ce pays à une de mes compatriotes (je deteste ce mot en fait ^^).

A bientôt au hasard de la blogo... ou pas ;)

La môme a dit…

Ca + Heath ledger qui disparaît (oui, je radote)... Non mais j'ai mes règles, hein, je suis SENSIBLE bordel !
Bon, trêve de plaisanterie, bon vent à toi Mademoiselle Coco.

Mademoiselle Coco a dit…

Markss > oui, on ne sait jamais ;-) Merci en tout cas !

Clo > heureuse d'avoir participé modestement à ta culturation !

Marie > ailleurs, et plus anonyme, sans aucune doute... Merci pour tout ! Et à bientôt sur Mademoiselle Cocotte, qui reste bien vivant lui.

Denys > je ne pense pas qu'il y ait quiconque à blâmer. Mais s'il en fallait vraiment un, je serai la seule responsable, ne t'inquiète pas.

Mo > de germanophile à germanophile, merci !

Mélina > ah ben merci, je commençais à douter de mon état de chose vivante... C'est dingue comme mourir donne aux gens toutes les qualités du monde. Je saurai m'en souvenir à mon prochain coup de déprime ;-)

Camille la it girl > merci pour la private joke en conclusion. Je crois que la procaine fois (si prochaine fois il y a) que je saisirai l'une d'elles dans mes tiroirs, je ne pourrai m'empêcher de penser à toi !! (allez, dis que tu es émue...)

Ashley > j'arrête (pour l'instant) d'écrire, mais en aucun cas je n'arrête de lire, hein. Je dis ça comme ça... (et puis "flûte", ça fait pas grand-mère, ça fait distingué, nuance)

Columbine > je suis toujours meilleure dans le facultatif que dans l'obligatoire, une fois de plus !

Marine > non, ce ne sont pas les meilleurs qui ferment. C'est juste que tu ne lis que les meilleurs ;-)

Ardalia > oui, je vais essayer de revenir vite. Mais pas ici je crois.

Silphi > alors j'ai oeuvré pour le bien public si je t'ai donné le goût (ou au moins la curiosité !) de l'Allemagne. Et Mademoiselle Cocotte reste ouvert, lui. Encore des choses à cuisiner dans la tête !

La môme > allez, arrête de pleurer : au moins, moi, je ne laisse ni ex-femme ni enfant éplorés. Et je suis vachement moins sexy !

missJulie a dit…

Bien dac avec ce que tu dis...d'ou l'intérêt de rester anonyme sur un blog, ce que j'ai fait depuis 2 ans!! j'suis peinarde...j'peux continuer à délirer ou balancer sur c'que j'veux sans craindre les jugements!! et ça, c'est capital!!

Ouvre un blog ailleurs et reste sous ton masque, tu pourras te lâcher!!;-)
Kisses et bon courage!!
missju

iri a dit…

Oh non alors! Allez, je l'avoue, c'est moi qui suis tombée sur ton blog en tapant sur google, par une journée de septembre, "j'ai raté l'ena". Eh oui. Mais depuis j'ai pris beaucoup de plaisir à lire tes billets, vifs et cocasses. Bonne chance pour la suite.

Petitelouise a dit…

Ah ben merdouille alors, moi qui ne lis presque plus de blogs maintenant, je venais toujours faire un tour ici de temps en temps, généralement sans commenter... Et j'aimais bien.
Bonne route, et merci encore pour ton aide au sujet une histoire de soutien-gorge un peu spéciale qui m'avait amenée ici !

marionfizz a dit…

Salut Coco !

Juste pour te dire que mon blog a déménagé, il se trouve maintenant à :

http://www.ballerinesouconverses.com

N'hésites pas à mettre à jour tes liens/netvibes/favoris !

A bientôt...

LN a dit…

bonjour,
je viens de découvrir ton blog.
Tu as fait sciences po? quel a été ton parcours après? (je ne sais pas qui tu es)

TheCélinette a dit…

Quand on écrit un blog sous l'impulsion de ces envies, de ce qui se passe dans notre vie, il y a toujours des moments sans note.

Parce que même si la pudeur de chacun est variable, on a pas toujours envie de tout raconter.

On ne se connaissait pas mais je te souhaite plein de belles choses dans la vie. J'ai eu beaucoup de plaisir à te lire.

Bises,
Céline

Mlle Crapaud a dit…

A bientôt au détour de la toile alors... j'appréciais beaucoup ton style et ton fond... Belle vie à toi :-)

camille la it girl a dit…

oui je suis über émue... une petite culotte en mon honneur... et maintenant peut être que même tes collants te feront penser à moi!

Fab a dit…

T'es sérieuse? T'es partie? Non mais t'es malade?
Reviens tout de suite, merde, c'est un ordre! Houhou y a quelqu'un?

fanette a dit…

Ah non !!!! Zut !!!! Ah non, c'est pas vrai !! je suis déçue. Bon, enfin c'est pas grave, tu fais comme tu veux, hein, tu vas peut-être en refaire un autre plus anonyme? Et comment les gens font pour te reconnaître?

cél a dit…

Ben tu vas nous manquer, mais je comprends... Prends bien soin de toi, et peut-être à bientôt...

Nicolas a dit…

Buona fortuna per lei.
Cordialement.

Anonyme a dit…

j'étais en train, de buller devant mes cartes pastorales du gourma malien et j’ai tapé sur google « ta mère en string »… et entre deux sites de blague pas drôle, je suis tombé sur ce blog… je me suis toujours demandé ce qui pouvait pousser les gens à s’exhiber physiquement et/ou intellectuellement sur un blog… je viens juste de comprendre. A l’époque de nos parents ou grands-parents, on écrivait des lettres à sa famille et ses amis dans lesquels on se livrait à des élucubrations du genre de celles qu’on peut lire chez mademoiselle CC. Aujourd’hui, comme on écrit plus de lettre, et qu’on se raconte des imbécillité sur les tchatches, certains éprouvent le besoin de raconter leur vie et se qui leur passe par la tête sur un blog… jusqu’ici, je peux comprendre. Mais ce que je pige vraiment pas, c’est l’affectivité du lecteur vis-à-vis de l’auteur… alors que la relation est impalpable, froide à mourir… aïaïaïa… je trouve ça sinistre… allez boire un coup les gens, allez discuter avec vos voisins, faites des enfants, profitez du soleil et de la pluie…

M a dit…

Pourra-t-on au moins connaître le dénouement de l’histoire ? En te souhaitant le meilleur pour l’avenir, mL

Mademoiselle Coco a dit…

Missjulie > je veillerai à rester parfaitement anonyme la prochaine fois ;-)

Iri > j'espère que septembre prochain se passera mieux, sans lectures blogguesques détournant ton attention !

Petitelouise > quand je pense qu'à 80 ans, en t'admirant dans le miroir, tu auras peut-être encore une petite pensée pour moi...

Ln > bienvenue, et désolée que ce fût si bref !

The Célinette et Melle Crapaud > merci à vous deux, et tout pareil.

Camille la it girl > genre t'es émue comme si tu lisais du Austen ? Je me sens pousser des ailes là !

Fab > oui, je suis sérieuse. Oui, je suis quasi partie. Non, je ne suis pas malade. Et j'aime toujours autant désobéir aux ordres ;-)

Fanette > tu ne me reconnaîtras pas, mais tu aimeras peut-être autant, qui sait...

Cél > bonne continuation à toi aussi, je continue à venir régulièrement, bien sûr !

Nicolas > grazie, la fortuna è stata con me !

Anonyme > l'affectivité des lecteurs n'est pas pour celui qui écrit mais pour ce qu'il écrit. Quant au fait de boire des coups, je ne considère absolument pas le fait de bloguer ou de lire des blogs comme un obstacle à la vie sociale. L'un n'empêche bien évidemment pas l'autre. La seule chose que je ne fasse plus depuis que je fréquente la blogosphère, c'est acheter des magazines féminins : pourquoi payer pour lire des choses moins drôles et moins impertinentes que ce que je peux lire sur des blogs ? Il ne faut pas imaginer les auteurs et les lecteurs de blogs comme des asociaux frileux !

M > la date de ton commentaire me fait dire que tu es très bien renseigné. Ou que le hasard fait trop bien les choses... Grrr, après tant de mois, je n'ai toujours pas réussi à te démasquer, que c'est frustrant !

Woab a dit…

ahh ce que je te comprend ...
j'ai coupé mon blog pour 6 mois pour a peu prés les memes raisons ..
mais me revoila un peu plus frais et plus joyeux que jamais ( genre) alors je ne perds pas espoir de te lire encore :)