02 avril 2008

Dans les feux d'artifices, il y a toujours un final. Que l'on repère lorsqu'on a les tympans qui explosent à force d'explosions. Mon final va se faire plutôt discrètement, et tant pis si c'est décevant.

Cette fois-ci, c'est fini et bel et bien fini. Vous pourrez toujours y revenir, mais il n'y aura plus aucun nouveau post. Quant à une apothéose, le mieux est que vous l'imaginiez vous-mêmes : elle répondra alors parfaitement à vos attentes.

Je sens bien que ce dernier message n'a rien d'éblouissant. Pourtant, j'ai rêvé pendant des mois de la note que je pourrais écrire en casant "devoir de réserve" et "adieu" ici ou là.

Enfin bon, bref, voilà : die Zeit ist gekommen et basta. Je sais, mon degré de polyglottisme est impressionnant. Et je crois qu'on va rester sur cette touche positive et résolument optimiste pour l'avenir de l'humanité, n'est-ce pas ?

9 commentaires:

David a dit…

Au début je me suis dit "ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ça (re)poste)" et puis après j'ai fait "bon tant pis".

T'es sure sure ?

marie a dit…

pareil que David!
tu as réussi ton concours?...

bonne chance pour ta carrière... j'espère bien te retrouver ici ou là un de ces jours!!!

Mélina LOUPIA a dit…

On saurait pourquoi qu'on pleurerait, de joie ou pas mais tout de même.
des bizettes

Ardalia a dit…

Okay Miss, protège-toi.
Ralala... Bon allez, des poutous. ;-)

Anonyme a dit…

Devoir de réserve... Permets-moi d'en rire. Que l'on soit fonctionnaire au Quay, ou ailleurs, national ou international, on sait ce qu'il en est du devoir de réserve...

Par respect pour tes lecteurs, tu aurais pu au moins dire, sans trop révéler, ce qu'il allait advenir de toi.

Pas de quoi fouetter un chat, certes, mais je m'attendais à mieux.

yelka a dit…

snif... Dommage.
Peut-être à bientôt, ailleurs, autrement :)

Mo a dit…

alors, bon vent! J'aurais bien aimé savoir où...

Mademoiselle Coco a dit…

David > oui, sure sure, comme la crème :-)

Marie > l'autre reste actif !

Mélina > oui, des bizettes.

Ardalia > après les bizettes, en avant pour les poutous !

Anonyme > mon Dieu, quel courage d'assumer ton identité avec autant de panache. Tu veux aussi mon numéro professionnel et un Mars peut-être ?! Tu n'as pas envie que je t'identifie, et moi, je n'ai pas envie que tu m'identifies. Ne rien dire sur ce que je deviens en est encore le meilleur moyen. Pour finir, je ne vois absolument pas où est le manque de respect. J'aurais trouvé bien plus irrespectueux de fanfaronner prétentieusement et stupidement pour une raison x ou y.

Yelka > "ailleurs, c'est là que je vis"...

Mo > disons que des toilettes de mon bureau, on voit la Tour Eiffel (et c'est drôlement chouette) :-)

Markss a dit…

Tiens, je pensais que tu changerais d'avis après un an...

Mais regardes tu tes comms de temps en temps encore? (je repasse vérifier dans un mois)