19 décembre 2007

"What a feeling !"

Ben voilà, ce soir, c'est tout ce que j'ai envie de dire : "What a feeling"...

10 commentaires:

TheCélinette a dit…

J'attends ton podcast avec ta chorégraphie sur cette chanson :)

lili est insolente a dit…

je rejoins thecélinette !
allé

Ardalia a dit…

Larmichette aux yeux dis donc... Quelle magnifique bluette ce film!
:-))

(Bon Emy, c'est de ce film que je te parlait l'autre jour, qui a tellement marqué Nanni Moretti!)

Ardalia a dit…

(parlaissss, pardon)

Mademoiselle Coco a dit…

The Célinette > ben c'est simple : un rire nerveux entrecoupé de "hihi" hystériques, tu sautilles partout dans ton appartement en remuant le plus d'air possible avec tes bras.

Lili > cf. supra ;-)

Ardalia > Nanni Moretti... Rien que ça... P'tin, faut faire attention à ce qu'on leur donne à voir aux petits quand même... (je vois que tu as des conversations culturelles avec Emy, ça fait plaisir)

bulledesavon a dit…

Cette chanson... la choré à la fin du film...

Ardalia a dit…

Coco, eh oui, Emy me raconte la fine fleur du cinéma underground et décalé, et moi je digresse sur les nanars épouvantables de ma jeunesse, en prenant appuis sur des référents hautement intellectuelles et néanmoins comique : Aprile. Il faut voir Nanni Moretti arrêter Jennifer Beals dans une rue de Rome l'air totalement extasié et celle-ci se dépatouiller pour lui faire croire que "crazy" ne signifie pas fou, héhéhé...
Grand moment de burlesque.
Et tout ça parce que je lui (Emy) avait prété "Company" un film de danse (j'adore ça) assez undreground à sa manière stylistico -intello-new yorkaise.
Tu vois qu'on se fait pas chier chez les bouseux! ;-)

(Demain, si je trouve, je m'achète de Dvd de Flashdance, comment vivre sans?)

Mademoiselle Coco a dit…

Bulledesavon > hum, je ne me rappelle même pas de la choré de la fin du film... Une grande lacune à rattraper !

Ardalia > dans le genre, je crois que je préfère l'autre, dont je ne me rappelle même pas le nom. AH SI : Dirty dancing. Au moins, il y a de la critique sociale profonde là-dedans :-)

Ardalia a dit…

Coco, oh oui, la satire sociale de Dirty Dancing! Excellent! :-)) autant parle de la phénoménologie esthétique de Hello Dolly*...

La choré de la fin du film occupe les trois quarts du clip, là... Ya pas loin à aller. ;-)

*Film de Gene Kelly avec Barbra Streisand et plein de chorés qui ont le Gene Kelly!

Mademoiselle Coco a dit…

Ardalia > nan mais attends, la critique des barrières sociales et l'avortement clandestin, c'est du lourd quand même ;-)

Sinon, hum, faut que je t'avoue un truc : je n'ai pas regardé le clip. J'ai juste écouté les 36 premières secondes pour vérifier que c'était la bonne musique, pis c'est tout. La vidéo, en général, c'est pour la musique et pas pour le clip. En l'occurrence, là, c'est pour les paroles (en changeant quelques mots). Bon, va falloir que je regarde ce que je mets sur mon blog maintenant, ben bravo.