20 novembre 2007

Va falloir qu'on m'explique

Bon, quand j'écris une note, ça se bouscule pas franchement au portillon, mais quand je ne ponds plus rien pendant des jours pour cause d'overbookage, il y a un raz-de-marée de lecteurs. Nan mais dites-le, hein, si vous préférez que je glande. Non, je ne fais pas la tête mais je cherche à vous comprendre, c'est tout.

A part ça, je découvre les joies de Paris à vélo. La semaine dernière, c'était un peu (beaucoup) Noël avant l'heure dans ma tête. Mes parents m'ont apporté un vieux vélo pour que je puisse résister et prouver que j'existe malgré la grève. Et franchement, j'étais aussi excitée que si le Père Noël venait de m'apporter un tricycle rose à paillettes. J'ai voulu l'essayer immédiatement dans la cour de mon immeuble. Bref, c'était chouette.

Mon papa a dû bricoler tout plein desssus, et moi, j'ai fait "assitante de Mac Gyver" comme métier (mon meilleur rôle). Il dit "joint" et je lui tends le joint. Il dit "tournevis bleu" et je lui dis "ben non je l'ai pas, il est dans ta poche". Il me tend un vis, et je la laisse tomber entre mes doigts, alors après on cherche partout accroupis pour trouver la perverse enfuie. Vous voyez, on rigole bien.

Il m'a mis un joli panier devant, il a fait une révision complète, il a déplacé la sonnette pour qu'elle soit accessible à un jet de pouce (mais depuis, j'ai perdu le dessus de la sonnette, ce qui la fait tinter, la faute à un nid de poule), il m'a offert un nouvel antivol qu'on dirait une Ferrari (grise) et surtout, surtout... un gilet jaune fluo à bandes réflechissantes pour qu'on me voie la nuit. Il y a quelques petites choses que j'aimerais vivre avant de finir comme une crêpe. Avec un tel équipement, je me suis lancée.

La première fois, j'ai trouvé ça génial le vélo. Il faisait beau, les couloirs de bus étaient tout à moi, et j'ai gagné un temps fou.

La deuxième fois, j'ai découvert qu'à vélo, je ne pouvais pas prendre le même chemin qu'à pied. Après 5 sens interdits, j'ai réussi à tourner à droite. Avant de retomber sur une nouvelle série de sens interdits. Au bout de 4 sens interdits, j'étais complètement perdue. J'ai mis 45 minutes pour revenir chez moi, alors que je n'avais eu besoin que de 10 minutes pour faire l'aller. J'ai regardé en rentrant mon trajet, et j'ai fait un très bel escargot pour rejoindre mon point d'arrivée.

La troisième fois, j'ai dû me rendre à l'évidence que la vie de cycliste était nettement moins agréable sans couloir de bus. Il y a les voitures qui me hurlent dans les pneus parce que je refuse obstinément d'aller rouler tout au bord de la route, là, dans le caniveau où il y a toutes les feuilles mortes détrempées qui font scouitch-scouitch-flip-gliiiiiiss (je sais, je vais vachement bien l'onomatopée de la feuille). Avant de monter vraiment sur un vélo à Paris, j'avais très peur des automobilistes, persuadée qu'ils n'hésiteraient pas à me rouler dessus. La vérité, c'est que les plus dangereux sont :
- les autres cyclistes ("euh... tu veux qu'on te remette les petites roues là ou quoi ?")
- les scooters (je pense qu'ils se vengent des queues de poisson des automobilistes en faisant la même chose aux cyclistes : on est tous le plus petit de quelqu'un)
- et les piétons (si tu ne risques pas de leur faire mal, ranafoute de regarder avant de traverser).

La quatrième fois, j'ai réalisé que le vélo, de nuit et sous la pluie, est une activité nettement moins épanouissante que prévu.

N'empêche, je crois que je suis conquise par le vélo : je n'attends plus le bus et je mets deux fois moins de temps pour aller en cours. Mais il va encore falloir que je résolve quelques petits problèmes :
- dénicher une nouvelle sonnette (qui jouerait Aretha Franklin, ça serait chouette)
- faire fonctionner ma dynamo qui ne touche toujours pas la roue
- trouver où caser mon ordinateur pour qu'il soit en sécurité et ne jaillise pas hors du panier au premier dos-d'âne
- réussir à concilier vélo et jupe

31 commentaires:

Julie a dit…

ah ben voilà ma question répondue :)

Concilier vélo et jupe, voilà THE grand problème... perso j'y suis pas encore. Préviens-moi si tu trouves la miraqueule soluchione.

des bisous !

ps : je n'ai pas lu QUE ta dernière ligne hein...

Anonyme a dit…

avis aux automobilistes: Mademoiselle Coco a un vélo, prenez garde! Pour l'avoir vécue en LIVE à Berlin (là où il faut bien le dire, les cyclistes ont la belle vie), je tiens à faire de la prévention, surtout chez ceux quii tiennent à ne pas avoir d'égratinures sur la carosserie...Mademoiselle Coco, s'il te plait, fais attention à toi, ché pas pourquoi là, mais chui pas hyper rassurée...
Marie-Chantale

lili a dit…

Pour l'ordi : tu le met dans le panier et tu enroules la bandoulière du sac 2 fois autour du guidon.

Ashley a dit…

L'ordi c'est sac à dos, je crois que t'as pas le choix. Ou alors il te faut un élégantissime tendeur pour maintenir tout ça dans le panier.
Et le piéton dangereux c'était peut-être moi hein, mais bon les kizont pas de lumière je les vois pas moi donc je traverse.

MH a dit…

Pour concilier vélo et jupe : au mieux collants opaques mais très opaques (comme ca tu te dis pas toutes les 30 secondes on voit ma culotte) ou pantalon coupe vent/survêtement enfilé sous la jupe ...pas glamour mais efficace

denis a dit…

Et le casque, faut mettre un casque, tant pis pour la coiffure...

Mademoiselle Coco a dit…

Julie > pour l'instant, j'en suis aux collants opaques, mais j'ai trop peur de les abîmer partout...

Marie-Chantal > je te ferais savoir qu'ici, nous avons des vélos NORMAUX, qui freinent avec les mains et pas avec les pieds. Et surtout, avec mon vélo, je touche par terre quand je m'arrête, c'est hyper pratique. Nan mais ho.

Lili > le problème est : je n'ai pas de sac d'ordi, je trouve ça trop moche. Alors mon ordi va normalement dans mon sac à main, qui n'a pas de bandoulière, Dieu soit loué. Mais je sens qu'il va falloir que je me mette au sac d'ordi, beurk...

Ashley > les piétons qui traversent me voient, mais n'en on rien à foutre de moi. Genre ils attendent que je sois arrivée à la hauteur du passage piéton pour se lancer dans la grande traversée, à pas d'escargot.

MH > mmmmh, on sent la motarde qui parle d'expérience là... En fait, je n'ai pas de problème de culotte (enfin, je ne crois pas) vu que j'ai un vélo hollandais. C'est juste que j'ai peur de filer mes collants...

Mademoiselle Coco a dit…

Denis > d'un seul coup, je trouve ça moins bien le vélo... (mais je sais que le casque, il faudrait vraiment...)

columbine a dit…

pour le casque, je ne peux que rejoindre Denis...surtout toi qui es si germanophile, tu devrais avoir l'habitude de voir des casques. je connais quelqu'un a qui le casque a sauve la vie. et en Suisse ils ont une pub avec une jolie blonde pleine de balafres et la pub sous-entend que ne pas mettre le casque pour preserver la coiffure c'est pas un bon calcul.
et notre secretaire, le seul jour ou elle n'avait pas son casque elle s'est prise la porte d'un automobiliste indelicat, conclusion, commotion cerebrale. le port du casque a velo ca devrait etre comme la ceinture de securite a l'arriere: obligatoire. meme sur le tour de France ils s'y sont mis, c'est dire...
bon c'etait le petit quart d'heure de prevention routiere

marine a dit…

C'est bien d'avoir un autre solution que les transports en commun, pendant les grèves. Heureusement, il n'y en a pas à Marseille, parce que j'habite tellement loin de ma prépa qu'il me faudrait la journée pour y aller (et faudrait que je roule sur l'autoroute).

MArie a dit…

velo et jupe! pas facile...
c'est bien pour ça que je vais pas en vélo au travail!!!!!!
pour l'ordi, un sac à dos?
ou une housse d'ordi faite main/sur mesure dans de jolis tissus bien girly que tu aurais choisis!!!!

Amylee a dit…

Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
A bicyclette
Nous étions quelques bons copains
Y avait Fernand y avait Firmin
Y avait Francis et Sébastien
Et puis Mademoiselle Coco ou coquette pour la rime !
;)

charlie a dit…

sois heureuse, tu as des commentaires :-) , moi j'écris j'écris mais rien de chez rien, the néant. Enfin, telle est la vie des blogueuses perdues dans la foule des millions d'internautes!
Pour ce qui est du collant, moi je n'ai encore jamais trouvé mieux que des collants en cotton, comme quand on était petite, parce que le nombre de fois où je suis arrivée avec un collant filé au boulot...bonjour! Ou alors comme le dit mh un pantalon coupe-vent au-dessus. Pas glam certes mais même charlotte gainsbourg le fait dans La Bûche pour la moto.
Et surtout le casque, CAPITAL!
Bonnes routes.

Anne Corrons a dit…

Je ne sais pas si c'est le bon plan le vélo! Ici, en tous cas c'est trop dangereux, mais je vais essayer à Paris pendant les fêtes!

Mademoiselle Coco a dit…

Columbine > mais ce n'est pas du tout une histoire de coiffure à sauver dans mon cas ! C'est juste que devoir EN PLUS du reste me charger d'un casque de vélo m'embête profondément. Le vélo cesse soudain d'être quelque chose de pratique...

Marine > en effet, le vélo sur autoroute marseillaise, je déconseille (sauf pour Jackass)

Marie > je crois que je vais me résigner au sac à dos. Mais ça reprend le point déjà soulevé dans ma réponse à Funambuline.

Amylee > après Mademoiselle Coco et Mademoiselle Cocotte, voilà Mademoiselle Coquette ;-)

Charlie > tu sais, les blogs qui me touchent le plus ne sont nécessairement ceux que je commente le plus ! L'alchimie du commentaire est un art délicat ;-)

Anne > et avec toutes les illuminations, tu n'auras même pas besoin d'une dynamo !

columbine a dit…

je ne pensais pas a toi pour le souci de la coiffure sous le casque...dans mon cas en revanche c'est un obstacle vu que j'aime bien porter des chignons de temps en temps et des jupes aussi tout le temps, donc le velo ce n'est pas pour moi un choix de transport pas plus que le scooter meme si autour de moi tout le monde vient au travail en velo. j'ai un velo et un casque mais c'est pour les balades du weekend ou je suis en tenue sportive.
donc pour moi, pas de casque, pas de velo. a plus forte raison dans une ville il y a peu de couloirs velo mais beaucoup de voitures et beaucoup de bus. meme aux Pays-Bas ou j'ai vecu et ou il y a beaucoup de pistes a velo, il y a plein d'accidents, notamment des commotions cerebrales.

Mo a dit…

pour ton épineux problème du début, essaie d'imaginer un lecteur en manque. Tu le vois? Bon. Eh bien, le lecteur en manque, il clique frénétiquement sur ta page pour voir si, enfiiiiiiiiiiiiin, tu n'aurais pas déposé une nouvelle note.
l'ordi à vélo, je le porte en bandoulière (mais je ne suis pas à Paris, ça fait peut-être une différence là-dessus aussi). Par contre, pour les piétons, je compatis, j'ai les mêmes ici, alors que bon, l'Allemagne, c'est pas censé être le paradis du vélo? j'ai un peu peur de mon retour à Paris, là...

marie a dit…

ce matin dans le train (oui, chez nous ils roulent encore, entre la france et l'allemagne... bref) je pensais sinon à une jolie housse de panier, en toile cirée (pour être étanche)!!!
nan, c'est que je t'imaginais bien (parce que je ne t'ai jamais vu!!! trop facile) pédaler avec une jupette dans le vent et un super panier agrémenté d'une housse très fleurie!
(j'suis en manque de soleil... ça ne me réussi pas des masses!!!)

Mademoiselle Coco a dit…

Columbine > j'aimerais tellement pouvoir avoir un endroit où poser mon barda une fois mon tour en vélo fait. Dans une vie idéale, je pourrais même me changer après ma folle chevauchée ;-)

Mo > et mon fidèle lecteur, il n'a ni Netvibes ni Bloglines ? Dingue !!

Marie > c'est gentil de penser à moi dans le train, surtout en petite jupe légère ! En fait, le problème est que mon ordi ne rentre que debout dans mon panier, et du coup, j'ai toujours peur qu'il saute dehors (aidé par un nid de poule). Donc je vais me convertir au sac à dos je pense...

Alice du pays du vermeil a dit…

Logique: pas de nouveau posts quand les gens viennent la premiere fois, du coup ils reviennent jusqu'à ce que nouveau pst il y ait... Logique, non???

(comme tout le monde a résolu le second probleme, je tente la résolution du premier...)

cél a dit…

J'ai "résiste prouve que tu existes" en tête maintenant, c'est malin!Tsais quoi... en plus il vienne de passer la chanson sur France 2 maintenant. C'est un complot...

Mademoiselle Coco a dit…

Alice au pays du vermeil > hinhin, pas bête !!

Cél > ben moi, c'est "femme libérée", alors un prêté pour un rendu, hein ;-). Et sinon, je découvre que les Belges reçoivent les chaînes françaises. Et pourquoi ne recevons-nous pas les chaînes belges, hein ??! INJUSTICE !!

Mo a dit…

rectificatif: un fidèle lecteur à la masse. ça va comme ça?

Homme illusoire a dit…

conseils d'achat :

Pour le sac à dos, pense à acheter un sac avec une sangle qui s'attache au niveau du ventre. Tu stabiliseras le sac sur ton dos et il ne bougera plus`; les sacs d'ordi sont assez chers. Je ne saurais trop te conseiller un casque : un accident vu devant ma bibliotheque préférée de l'ENS m'a trop marqué pour que je puisse faire l'impasse de précautions. Bonne journée, et dring dring !

NiCoOoO a dit…

Le velo c'est bien, quand ont est pas ennuyer par les éléments extérieurs, que ce soit d'ordre naturel ou facteur humain.
Pour la jupe, en tant qu'homme .. moi j'aime bien :D
Ok je sort

Mademoiselle Coco a dit…

Mo > ça va ;-)

Homme illusoire > merci du conseil ! Je sens que je vais recycler mon sac de cours de collège (doté d'une ceinture que je ne mettais évidemment jamais à l'époque)

NicoOoO > oui, comme tout le reste en fait ! Mais vous voyez quoi au juste quand une cycliste porte une jupe ???! Il faut que je me penche sur la question en observant mes congénères...

NiCoOoO a dit…

Réponse a Mademoiselle coco.
Vous voyer quoi ... le truc c'est que généralement on ne voi rien, tout est imaginé .. voila je passe pour quoi moi encore .. mais avec le vent ca flotte et tout. Ok je vais retourner bosser moi

Mademoiselle Coco a dit…

NicoOoO > ah mais je ne porte pas de jupe qui volent au vent en hiver moi ! Pas de spectacle, donc.

M'dame Jo a dit…

Ben si t'as un cadre de fille, vélo et jupe, c'est facile, mais moi j'aime pas les cadres de filles. Alors soit cadre de fille, soit jupes suffisamment évasées. Pis si tu montres un peu de peau, ben c'est pas grave, les automobilistes n'en feront que plus attention à toi...

Sinon, je suis phares à piles plutôt que dynamo.

Mademoiselle Coco a dit…

M'dame Jo > oui oui, j'ai un cadre de fille. Mais mon problème est que 1. les vent s'engoufre sous ma jupe, et ça fait frais (mais on ne voit pas ma culotte, ce sont des jupes droites et des collants épais) et 2. j'ai toujours un peur bleue de filer mes collants. Sinon, je sens que je vais passer au phare à piles aussi...

M'dame Jo a dit…

Quand il fait vraiment froid, je mets un gros leggings par dessus mes collants. Ça tient chaud, tu files rien du tout et tout enlève des couches en arrivant. Tada!