05 octobre 2007

Je ne sais plus dormir

S'il y a bien une chose que tout le monde sait faire, c'est dormir. C'est une activité relativement instinctive. J'en étais tout cas convaincue jusqu'à récemment.

Avant, ma vie était belle, ma vie était simple. Je me couchais à ma place, je m'endormais, je me réveillais le lendemain matin (souvent plus tôt que je ne l'aurais voulu, mais c'est la faute à mon réveil qui s'obstine à sonner quand je lui demande, alors qu'il pourrait parfois oublier de le faire).

Mais depuis quelques jours, le rituel connaît quelques déviations. Je me couche à ma place, je m'endors. Et je me réveille au milieu de la nuit, complètement en accordéon, la tête coincée contre le mur, en général à 90° du reste du corps. Je ne sais pas si vous visualisez la scène. En théorie, un dormeur place le sommet de son crâne, le haut de l'oeuf, près du mur, mais pas collé. Et bien moi, après une gymnastique étrange, je suis en boule sur le côté, et mes cervicales, formant un angle droit entre mon dos et ma tête, sont en contact avec le mur.

D'une part, ce n'est que très moyennement confortable. D'autre part, je déteste être réveillée en plein milieu de la nuit pour de telles futilités.

J'ai bien pensé à décoller mon lit du mur, mais je crains que mon désir insatiable de mobilité nocturne ne me pousse un jour hors de mon lit. J'ai aussi tenté de m'endormir en laissant une grande marge de sécurité entre ma tête et le mur, mais je finis toujours par remonter cet espace. Mais quel besoin ai-je donc de m'activer la nuit ? Je vais changer mes draps, ça m'aidera peut-être (mais ne me demandez pas comment)...

7 commentaires:

Mlle E a dit…

Pourquoi tu cales pas des coussins entre le lit et le mur?

Mademoiselle Coco a dit…

Mlle E > je tiens à dire que ton idée est très intelligente, étant donné que j'ai eu la même (mouarf mouarf mouarf). Le problème, c'est que mes oreillers sont hantés : ils VOLENT ! Si si, je te jure. Je les place bien le soir, et dans la nuit, ils se font la malle. Quand je pense qu'il n'y a pas si longtemps, je ne bougeais pas d'un poil de toute la nuit...

Marie a dit…

on dit des bb qui tendent à se coller contre les parois de leurs lit qu'ils ont besoin d'être rassurés... d'être protégés...
Le temps d'attendre tes résultats et après tu dormiras de nouveau très bien!

cél a dit…

euh... et changer ton lit de place?

Anna a dit…

J'allais dire un peu la même chose que Marie : si tu te sens un peu stressée (ou même beaucoup ;-) ta façon de dormir s'en ressent...

Ardalia a dit…

Bon, je ne voulais pas en parler, mais puisque Marie l'a dit...
Admets un peu plus ta peur et ta vulnérabilité, car elle ont besoin d'être entendues.
;-)

Mademoiselle Coco a dit…

Marie > effectivement, je me fais EXACTEMENT penser à ces bébés que l'on retrouve complètement tassés dans un coin alors qu'ils ont tout un lit pour eux !

Cél > pour qu'il soit plus feng-shui ? Peut-être que le déménagement serait en tout cas une activité suffisamment assomante pour que je dorme paisiblement après ;-)

Anna et Ardalia > bon bon, d'accord, mon inconscient me parle la nuit, je l'admets. Vous êtes contentes :D ?