12 octobre 2007

Ce soir ou jamais (mais demain ça va aussi)

Plus je la regarde, et plus j'aime l'émission de Taddeï Ce soir ou jamais. Je sais, ça fait 732 fois que je le martèle, mais je n'y peux rien, "l'actualité vue par la culture", je trouve ça brillant sans être hermétique.

Déjà, il y a le vague sentiment (extrêmement narcissique et indubitablemet personnel, j'en conviens) de toute puissance quand on comprend quelque chose qu'on n'aurait pas compris il y a de cela quelques mois. Toute puissance, je vais un peu loin. Mais entendre parler d'Ulrich Beck de façon elliptique, sans imaginer un instant qu'il puisse s'agir d'un cycliste ou d'un pilote de formule 1, me fait croire que je n'ai pas perdu mon temps l'année dernière. Que l'année que tout le monde voit comme celle de l'horreur a avant tout été une année d'apprentissage et d'enrichissement intellectuel pour moi. Et qu'après tout, je m'en satisfais pleinement.

En outre, avoir commencé à m'endormir (mais pas complètement) devant l'émission de je-sais-même-plus-quand-c'était m'a donné de sérieux instruments pour répondre aujourd'hui en moins de 10 minutes top chrono à la question "la bombe démographique représente-t-elle un réel danger ?" en allemand. Ni le temps de réfléchir ni le temps de faire un brouillon, j'ai craché tout ce qu'il me restait d'encre, d'énergie et de souvenirs. Evidemment, je suis aussi peu contente de moi que quelqu'un qui a rédigé un essai (le nom de la rédaction en langue étrangère, complètement idiot d'ailleurs, car tout le monde s'attend à ce que vous fassiez autre chose qu'une simple tentative) en 10 minutes. Mais rien que pour ça Frédéric, je te remercie et je te resterai fidèle.

Enfn, Ce soir ou jamais ne serait pas parfait sans cette petite touche finale, le parasol en papier sur le cocktail, que représente le morceau de musique en clôture d'émission. Et justement, l'une de mes chanteuses bien aimées du moment est passée sur France 3. Il s'agit de la Québecoise (? Je crois ! Canadienne francophone anyway) Terez Montcalm, qui a un grain de voix bien particulier qui ne s'oublie pas.

La chanson n'est pas la plus optimiste de la Terre pour vous souhaiter un bon week end. Mais les "Sweet dreams" sont ce à quoi je rêve depuis déjà si longtemps. Mon programme du week end au vert est essentiellement de dormir, pour arrêter de ne penser qu'à ça et finir de me débarasser de mes microbes. Alors, que votre programme soit proche du mien ou non, bon week end à tous !

9 commentaires:

Fab a dit…

Bon week!
(In the name of culture!)(et c'est un commentaire pour dire coucou car je vous délaisse, Melle Coco, mais je vous lis toujours autant... suis trèèèès fatigué ces derniers temps, mais je prends soin de mon lectorat ;) )

Mélina LOUPIA a dit…

Bon the thing is que Taddei, i can't stand him any more.
Sinon, olalala j'ai bien aimé la fille.
Et bon week end.
Des bizettes

CamilleDEssayage a dit…

Merci pour la découverte musicale! Je ne connaissais, mais j'aime! Et c'est bien dans mon humeur de la minute aussi!

Mademoiselle Coco a dit…

Fab > t'inquiète poulette, je comprends trèèèèèès bien. Take care et bonnes vacances ;-)

Mélina > mais pourquoi tant de haine ? Une overdose de Taddeï ou bien ? Et la fille, elle est très forte je trouve, vraiment.

Camille d'Essayage > j'aurais aimé trouver d'autres extraits que cette reprise, mais tant pis. Il faudra écouter l'album !

Kenders a dit…

C'est la même ici, j'commente plus bésèf, mais je lis toujours. Etre étudiant, tout ça, ca prend du temps ^^'

En tout cas chouette fille en effet, c'est vraiment pas mal.

Et moi aussi Tadeï, j'ai du mal un peu. Avec sa voix nottament et sa façon de parler (je l'imite très bien mais à retranscrire à l'écrit c'est pas évident)

Le bon week end, en tout cas.

Héloïm sinclair a dit…

Ce soir où jamais, une vraie émission de service public, on se croirait presque sur Arte ;-)

Si je me satisfait très bien de ne plus avoir de télé chez moi (ce qui dégage bcp de temps de cerveau disponible..), m'endormir avec Taddeï quand je suis à l'hotel, c'est trouver le juste ton d'une parole pleine de sens avant d'aller rêver.

Plus qu'une parole, un ton courtois, ce soir où jamais, ce sont des personnes qui s'écoutent. Ce qui est rare dans le paf. Pour notre grand plaisir.

Bonne et belle fin de week-end, chère coco.

Mlle E a dit…

Et puis il y a Frédéric! Il faut le dire quand même!

Mademoiselle Coco a dit…

Kenders > nan mais t'inquiète, il n'ya d'obligation ni légale ni morale de commenter hein, faut pas s'excuser pour si peu !

Héloïm > oui mais parfois, il y a un invité relou qui ne laisse parler personne, et comme Frédéric n'a pas l'habitude de gérer ces importuns, c'est encore plus désagréable que dans les autres émissions, malheureusement !

Mlle E > ah bon ? Il te fait des guilis dans le ventre le Frédéric ? Parce que moi, pas du tout. Les coupes de champagne un peu plus en revanche... Ne surtout pas en conclure que je suis une alcoolo frigide ;-)

Mr SuperOlive a dit…

Belle chanson! merci
à plus