08 octobre 2007

Amel, tu fais chier (putain) !

C'est très étrange, mais j'ai l'impression que mes histoires de concours vous intéressent. Non vraiment, c'est un mystère pour moi, je ne vois pas ce qu'il y a de fascinant là-dedans. Mais bon, c'est vous qui décidez, hein.

Donc aujourd'hui, je me suis relancée dans la course. Et je suis furieuse contre moi. "Être français", c'était le sujet. Et j'ai fait n'importe quoi. Enfin non, fopadékoné, j'ai quand même deux parties, deux sous-parties et deux sous-sous-partie, une intro et une conclusion. N'empêche que je ne suis vraiment pas contente de moi, sur un sujet très classique, qui compte coeff 7.

Pendant les 4 heures de l'épreuve, j'ai eu Amel Bent dans la tête avec son titre "Français nouveau", dont je n'ai d'ailleurs jamais entendu que le refrain. Franchement, quatre mots de refrain pendant 4 heures, alors qu'on a déjà la tête en pastéque - sans les pépins - malgré les 4 Doliprane, ça gave.

Le bon côté des choses, c'est qu'il y a 12 places cette année, c'est royal. S'il y en avait eu autant l'année dernière, j'aurais été admissible, mais il n'y avait que 8 places. Avec des si blablabla, je sais. Mais je ne peux pas m'empêcher de le ressasser. Voilà à quoi ça tient une carrière : deux ou trois places de plus ou de moins.

Donc si je ne l'ai pas cette année, c'est que j'aurais loupé une chance énorme, peut-être la chance de ma vie (je sais, je commence à parler comme un candidat de Popstars, et alors ?). Et je m'en veux donc encore plus d'avoir raté la culture G. Du coup, je ne sais pas si le nombre de places est vraiment une bonne nouvelle : si ça me permet de passer, ce sera une bonne nouvelle. Si je le rate malgré ce nombre faramineux de postes proposés, je repenserai trèèèèèès longtemps à cette épreuve ratée. Pourtant, c'est exactement le genre de choses auquel je n'ai pas particulièrement envie de repenser.

12 commentaires:

Ardalia a dit…

Ah merdre! Mais j'ai souvent constaté que quand on n'est pas inspiré, on fait quand même du bon travail, à cause de l'effort.
J'attends l'avis de Denys pour trancher entre t'es qu'une grosse nouille ramollie ou le monde entier est ligué contre toi.
;-)

marine a dit…

Arghhhhh, moi aussi je déteste le numerus closus! (clausus?)

Mademoiselle Coco a dit…

Ardalia > attendons le sage (mais je t'ai déjà donné mon idée sur la question)

Marine > clausus. Je comprends bien, les taux de sélection dans ta filière m'ont l'air encore plus sévères que dans la mienne ! Bon courage !

Denys a dit…

Désolé, Ardalia, mais je n'ai pas passé ce concours-ci, donc je ne pourrai trancher entre la thèse d'une exagération coutumière de notre caliméro favorite (mais oui miss Coco c'est de toi qu'il s'agit), façon "ah mais j'étais malade et puis la lumière était trop forte et puis les autres candidats me faisaient des grimaces en sortant des toilettes, et pis j'ai tout raté et j'aurais que 16" ;-) et ou la thèse du complot judéo-maçonique trosko-levantin piloté par un leader occulte connu sous le matricule du "Neuf", et visant à empêcher les forces de progrès d'accèder à la pyramide de Ferrero Rochers qui est là-bas, au bout du buffet, près du rideau en velours cramoisi, derrière ce mec en unif, j'y suis presque nom d'une pipe!
Et sache que ça me désole, parce que ça me prive d'un chouette morceau de bravoure. Zut alors...
En même temps, j'ai découvert il y a 8 mois seulement qu'il y avait (apparemment) quelque chose d'autre qu'un abîme obscur peuplé de béhémoths fantastiques de l'autre côté de nos frontières (genre des pays, avec des humains dedans). Donc passer le concours du Quai d'Orsay, où il n'y a MEME PAS d'épreuve de maths en option, faut quand même pas pousser Papy sous la tondeuse, hein?

mo a dit…

après avoir écrit l'une des meilleures copies de ma vie (soyons modestes) dans un état intestinal apocalyptique, je dirais que tout est possible, surtout le plus inattendu.
bon courage en tous cas!

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > je te voyais plus comme juge impartial et néanmoins concerné ;-) Sur la version qui est la bonne : je ne crie pas au complot, en dehors d'une trahison de mon propre organisme. La lumière est parfaite (on voit même un bout de lumière naturelle), l'Espace Charenton est équipé de fontaines à eau et d'une cafétéria, et il y fait une température qui frôle le correct. J'assume donc entièrement la responsabilité individuelle de ma bouserie pondue ce matin. En ce qui concerne la note, j'aurais peut-être tout juste la moyenne, car la notation du Quai est assez généreuse (le revers de la médaille étant que l'admissibilité se fait entre 12,5 et 15 selon les années, autant te dire qu'avec un 10 coeff 7, on rame derrière). Pour l'INET, en revanche, il y a une épreuve de maths facultative non ?

Mo > merci pour cet encouragement fort encourageant. Je pourrais peut-être me faire un petit Indien douteux ce soir, pour forcer le destin (je parle bien entendu d'un restaurant, hein) ?

Denys a dit…

Je ne fais pas les concours juste parce qu'il y a des maths dedans, hein? C'est aussi pour ce à quoi ils mènent, quand même. Donc pas l'INET.
Mais sur le fond, je dois dire que je hais profondément ce genre de sujets, dont les termes n'appellent à aucune analyse subtile, et qui ouvrent à des développements si vastes que les correcteurs ne peuvent en attendre, paradoxalement, qu'un traitement conventionnel. Bref, j'aurais probablement fait du côcô. Mais si tu as fait le plan type Sciences-Po, l'essentiel estpréservé ;-) Je ne me fais pas vraiment de souci pour toi, en fait (ce n'est pas de l'indifférence, c'est de la confiance aveugle!).
Par contre je ne peux résister, suite à la petite digression gastro-entéritique (je passe pudiquement sur les sous-entendus farpaitement vénériens de la future diplomate, honte à elle, la Maison France sera bien représentée avec des rigolotes comme ça), au plaisir de vous livrer une de mes contrepèteries préférées :
avoir la philanthropie de l'ouvrier charpentier
Si si il y a un lien.
Bonne chance :-)

Silphi a dit…

EN même temps pour se détendre ça peut le faire aussi non un indien ? ^^

...ok je sors.

Pis chuis même pas indien en plus donc c'est nul :)

...vivi chuis parti. pardon tousa tousa.

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > on n'arrête pas de nous dire que "l'INET, c'est l'ENA pour travailler en province", alors j'ai fini par les croire tu vois.

Ensuite : en culture G, il n'y a pas de plan type scpo. Ou alors "on" a oublié de me le dire. Finalement, la thèse du complot... ? Et puis tu ne devrais pas faire confiance comme ça aux gens, après, tu vas te faire enlever à coup de "viens mon bonhomme, j'ai des bonbons pour toi". Elle t'a jamais dit ta mère ?

Sur l'Indien douteux qui te promet une purge intestinale gratuite, je tiens l'adresse à ta disposition.

Silphi > si ton Indien, il ressemble à Navin Chowdhry, je suis entièrement partante.

Ardalia a dit…

@Denys, ah ben mince!

Non, je n'allais pas essayer de faire dans le profond, ta réponse est trop brillante.
Maestro.
;-)

Denys a dit…

@Coco: alors désolé, moi gros béotien qui a fait école d'ingé, et moi avoir cru que plan type scpo = 2 parties 2 sous parties avec titres problématisés, utilisé dans toutes les disserts :'(
Je ne pensais pas que ça signifiait davantage, flûte alors, je dis n'importe que depuis plusieurs mois ...
Si tu te lasses des indiens purgatifs, si tu veux, j'ai une adresse de crêperie qui donne dans le même registre.
Et enfin : un peu déçu que ma contrepèterie n'intéresse personne, en même temps les gens viennent lire tes billets, et non dénicher des calembours dans les commentaires. Donc histoire de ne pas perdre la face, je vais la solutionner de suite :
avoir la philanthropie de l'ouvrier charpentier => avoir la tripe en folie de l'ouvrier partant ch**r.
Ayé c'est dit, ayant contribué à l'élévation du genre humain, je vais me cacher maintenant.
@Ardalia : et encore, t'avais pas la réponse à la contrepèterie.

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > aaaaaaah, c'est CA, le plan scpo pour toi ?! Je croyais que tu parlais d'un plan réétabli comme en économie (faits stylisés, théories explicatives, enjeux, solutions), dont j'ignorais l'existence en culture G. Si c'est juste 2 parties - 2 sous-parties problématisées, alors oui, en effet. C'est tellement intériorisé que je ne me rappelle même plus de l'époque où je faisais des dissertations littéraires en 3 parties. Mais si faire le "plan scpo" suffisait à réussir un concours, j'aurais déjà eu l'ENA l'année dernière tu sais ;-) Il faut malheureusement remplir un tout petit peu les parties après le titre. Un autre vaste problème.

Ta contrepèterie était d'un niveau bien trop élevé pour une débutant comme moi. La preuve : j'ai essayé de la résoudre, mais sans savoir qu'il ne fallait intervertir les lettres qu'au sein du même mot. J'étais partie sur "ouvrir", tu vois... Alors merci d'avoir mis la réponse, parce que j'aurais pu chercher longtemps encore.