21 septembre 2007

Bad day

C'est pas franchement la grande forme aujourd'hui, voire cette semaine toute entière. Mais je ne vais pas vous raconter pourquoi, parce que gentils comme vous êtes, vous allez me remonter le moral. Je serais alors obligée de reconnaître que je tire ma tronche des mauvais jours pour rien et je serais contrainte d'aller mieux. Alors si on peut même pas faire la gueule tranquille, nan mais où va le monde (j'veux dire) ?

Sans aucun lien de cause à effet, je songe à faire du sport de façon régulière cette année, histoire de révolutionner mon existence. Vous pensez que je serai toujours moi si je commence à suer sang et eau deux fois par semaine (oui, je suis ambitieuse, je vise tout de suite la séance bi-hebdomadaire) ? Peut-être qu'un jour je pourrais gagner une compétition de body-building, pour me reconvertir tout en continuant dans l'idée de la bête à concours ?

6 commentaires:

Mélina LOUPIA a dit…

Ayé, tu vas nous sortir ton super yogging rose assorti aux Nuke?
Génial, et tu vas nous raconter tes rencontres dans le parc.
J'ai hâte.
Des bizettes

M a dit…

Très utile, d'autant que ce ne serait que le prolongement de ta préparation par d'autres moyens.

Mademoiselle Coco a dit…

Mélina > pivoine, comme tu suis bien toi !! Je suis admirative (même moi, je ne me rappelais plus que j'avais un jogging rose (meuh si, quand même, c'était juste pour rire) !)

M > c'est l'expérience qui parle ?

Denys a dit…

Moi, j'ai toujours un soupçon de méfiance envers les gens qui prétendent toujours avoir un super moral (ou donnent cette impression). Je me demande toujours quelle est là-dedans la part de l'inconscience, de la dissimulation, ou du rejet de la réalité. Attention, je ne fais pas là l'apologie de la dépression, pas mon genre. Mais je ne peux m'empêcher de me questionner (un vilain préjugé, certainement) sur le niveau de subtilité de ceux qui serinent en permanence comme des canaris sous Guronzan. Et puis que comprend-on du bonheur quand on ne s'est jamais senti, au moins une fois, un petit peu malheureux?

Sur le sport : ça dépend, quel objectif poursuis-tu? Si tu souhaites soulever de la fonte pour ressembler à Amélie Mauresmo, je ne peux que désapprouver.

Ardalia a dit…

Attention les gens, cette blogueuse porte des slims et des joggings roses! Fuyez!

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > je ne ressemble donc ni à un canari sous amphètes, ni à Amélie Mauresmo (pour l'instant). Ca va mieux d'un coup ;-)

Ardalia > et encore, je n'ai pas dit le pire ! Mais c'est peut-être mieux que de porter des slims roses et des jogging ?