25 juin 2007

La daube

Franchement, c'est la daube. J'ai des milliards de trucs à écrire, et pas le temps pour. Entre les concours blancs, ma soeur et le programme à 200 à l'heure qui va avec, les soirées entre potes et le reste, j'ai pas une seconde à moi. Pourtant, j'espère bien avoir le temps d'écrire ne serait-ce qu'un petit truc avant de partir pour la grande steppe dénuée d'internet début juillet. Parce qu'après, ça va être ceinture : un mois sans internet, voire deux... Je me demande encore comment je vais faire. Des idées ?

5 commentaires:

Vally a dit…

et bien, tu vas te ressourcer loin du web, ça va te faire un bien fou et tu vas revenir avec des tas de choses à raconter !!! :-)

Mélina LOUPIA a dit…

Bah, des idées non, mais un endroit avec une borne Wi-Fi, doit bien y avoir ça pas loind e to exil présumé.
Des bizettes, je te filerai ma clé WEP stu viens par chez moi.

Amiante a dit…

j'ai du pétrole stu veux ^^'

(pardon)

Mademoiselle Coco a dit…

Vally > et toi, la nuit, entre deux tétées, tu te ressources loin du web peut-être ;-) !!

Mélina > fort aimable à vous, gente dame. Mais ce n'est pas du tout mon coin. Et aucun voisin (ils sont rares) n'est équipé de ce genre de choses. Il y a bien un cyber café, mais bon, le programme n'est pas vraiment d'aller bloguer tout l'après-midi. Pfff, c'te séance de netvibes que je vais me prendre moi !!

Amiante > le slogan officieux de Berlin, inventé par le maire, c'est "Arm aber sexy" (pauvre, mais sexy". Parce que la ville a beau être endettée pour les 263 ans qui viennent, elle est vachement attractive...). Après, tu comprends pourquoi les bordels allemands sont si réputés, si même leur capitale se prostitue...

Vally a dit…

La nuit, oui !
Mais au petit matin... non ;-)