03 avril 2007

Mea culpa et autoflagellation publique préservative

Je tiens ici à présenter en public mes plus plates excuses à tous les internautes qui tombent ici en espérant sincèrement trouver des conseils judicieux sur "trouver un mari", "comment préparer un oral", "miser + bon cheval", "prononcer Hubert sexuel" ou encore "comment enfiler ses collants"

Précisons les choses : malgré la noblesse de vos interrogations existentielles, vous ne trouverez ici que des conseils foireux. Je n'ai pas encore trouvé de mari, je ne suis pas encore certaine d'être bonne en oral (et n'aurai peut-être jamais l'occasion de le savoir), je n'ai jamais joué au PMU, je ne sais pas ce qu'est un Hubert sexuel (ceux que je connais sont résolument dépourvus de ce genre de chose), et moi aussi, il m'arrive de filer mes collants.

Suite au commentaire (qui m'a beaucoup fait rire) de Pascal en réaction à mon précédent billet, voilà tout ce que j'ai pu trouver sur Louis Lafforge jeune. Le problème étant qu'il n'est pas suffisamment vieux pour qu'on fasse vraiment la différence entre les photos de lui jeune et celles de maintenant. En fait, il est encore jeune. Mais moins qu'avant, comme nous tous. J'ai donc choisi celle qui me semblait la plus... représentative (bien que je sois encore persuadée qu'il avait un peu plus de cheveu avant...) :


Au cas où vous auriez cru à la sincérité de ma flagellation : il ne s'agit bien évidemment que d'une pure façade destinée à m'éviter tout procès pour publicité mensongère voire préudice moral. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit de conseils foireux, mais depuis quand doit-on s'excuser pour ce genre de choses ?!

3 commentaires:

Pascal a dit…

Oui, je sais que j'ai l'esprit mal placé, oui, j'ai très honte. Mais quand même, je ne peux pas m'empêcher de trouver que la juxtaposition de "trouver un mari" et de "passer un oral" produit un effet de sens curieux...

Anonyme a dit…

Je crois surtout que Louis Laforge n'a jamais été jeune.

Mademoiselle Coco a dit…

Pascal > les esprits bien placés sont les bienvenus ici, mais tu t'en doutes déjà... Et je suis tout à fait d'accord, un oral bien mené peut permettre de trouver un mari parmi le jury. Que chacun y comprenne ce qu'il souhait selon son degré de tolérance à la bien placitude de l'esprit ;-) (à propos, "effet de sens" ou "sens de l'effet" ?!)

Anonyme > je sens une attaque personnelle contre Louis Laforge, et là, je m'indigne. C'est un peu comme critiquer Vincent Delerm ou dire que les glaces Berthillon sont mauvaises : exactement le genre de choses interdites sur mon blog... Sans rancune néanmoins !