13 juin 2007

"En langage maternel français et non autrement"

Il y a plein de tics verbaux qui m'énervent profondément. Des incorrections qui confinent à l'absurde parfois. En vrac :

- je n'aime pas les gens qui disent puzzle en prononçant "peuzle" (voire "peulz") au lieu de "peuzeule"

- je n'aime pas les gens qui disent "entre parenthèses" alors qu'ils veulent dire "entre guillemets". Merde quoi, ce n'est pas du tout pareil de mettre quelque chose entre parenthèses et entre guillemets.

- je n'aime pas les gens qui disent "malgré que", quoiqu'il semble qu'il s'agisse d'une formule tout à fait acceptable en vieux français. Mais si vous voulez parler comme Molière, il faut le faire jusqu'au bout.

- je n'aime pas les gens qui ne savent pas choisir entre "au niveau de" et "sur le plan" et qui les amalgament en "au plan". "Au plan économique", "au plan des idées", "au plan politique", "au plan international"... Non mais ça suffit maintenant !

"L'incorrection du langage n'est pas seulement une faute contre le langage même : elle fait encore du mal aux âmes" a dit Platon (mais si c'est vrai, j'y étais). Je ne suis linguistiquement pas irréprochable, loin de là. J'ai même dû une fois aller chercher dans le dictionnaire un mot que je ne comprenais dans un mail écrit pas un ami allemand qui parle mieux ma langue que moi. J'ai tellement honte que je préfère ne même pas dire de quel mot il s'agit... Mais j'espère, malgré cette humiliation, ne pas faire trop de mal au langage et aux âmes.

Ce qui me froisse le plus dans les glissements que je viens d'évoquer, ce n'est pas l'incorrection. Je ne veux pas dénoncer par snobisme intellectuel la "France qui parle mal". Je veux m'insurger contre ceux qui pensent parler bien en parlant mal (ou l'inverse), et qui se gargarisent de leurs égarements sémantiques.

Les "au plan de" fourmillent dans les rapports officiels, sur le site de l'Education nationale, ou dans mon livre d'économie internationale. Les absurdes "entre parenthèses" sortent de la bouche de mes profs. Ils utilisent ces expressions en mode automatique, persuadés qu'elles sont pleines de style, alors qu'elles les enfoncent. A se demander parfois comment ils ont pu réussir un concours dont le jury est parfois tatillon : j'ai ainsi appris en lisant leurs divers rapports qu'on ne dit pas "internet" mais "l'Internet". On est finalement tous l'incorrect d'un autre...

19 commentaires:

Ardalia a dit…

Bouh Diou, quelles horreurs nous sors-tu là de ton chapeau???
Moi je m'interroge sur les conséquences à tirer... A mon sens, on tire les leçons, les enseignements, parce que les conséquences, pas besoin de les tirer pour qu'elles nous tombent tout droit sur la gueule!! Non?
D'un autre coté, on a une action qui ne tire pas à conséquence, certes, mais cette non-conséquence est un non-événement, pas un non-concept... :-)

Tu abordes là une question qui relève aussi de la politesse : ne pas irriter son interlocuteurs par des répétitions, des tics de langage, des liaisons mal à-propos, des expressions idiotes, des mots inapropriés, etc. Encore faut-il avoir un interlocuteur sensible!

Je suis de ces gens qui sont parfois grossiers et qui emploient des "gros mots", c'est dommage. So? Que veux-tu, nous sommes des moralistes! ;-)

npcvdb! ton chaptépakoi ne me fait pas confiance!

MeZ a dit…

Il est vrai que la société française étant aujourd'hui métissée, la langue, entre parenthèse, françoyse est parfois bien malmenée, malgré que l'Académie Française (et les différents dictionnaires) s'accordent pour intégrer de nouveaux mots plus, entre parenthèse encore, djeun's.
Au plan linguistique, celà se comprend aisément de par le peuzle ethnique (mot à ne pas prendre au plan de la phonétique, en 2 mots qui, entre parenthèse, prendraient un tout autre sens) qui compose notre langage actuel.
Notre cher Platon à aussi eu, entre autre, deux pensées sympathiques :
"La perversion de la cité commence par la fraude des mots." (très actuel)
"Ceux qui ont créé les mots croyaient au délire." (dans le sujet)

Quand au sujet d'Internet, je doute (très) fortement à l'obligation du " L' " car ce terme serait (selon wikipedia [http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet]) une contraction ou une dénomination. Or, je doute que l'on soit obligé de t'appeller "La Coco" (pour illustrer mon second propos)

Voilà, bon écrit à vous MademoiZelle :-)

Mademoiselle Coco a dit…

Ardalia > oui, tu as, comme d'habitude, entièrement raison. J'en tirerai les conséquences qui s'imposent d'elles-mêmes.

Moi aussi je dis beaucoup de gros mots. Mais rien à voir avec de l'incorrection. Le tout est de savoir sélectionner son auditoir ;-) (non, je ne me prends pas du tout pour une one-woman qui fait son show). Enfin tout ça, c'est juste ton côté versaillais catho bien pensant...

MeZ > loin d'être contre toute évolution de la langue française(je suis la première à dire "mail" et non "courriel"), je m'attaquais plutôt à ces incorrections tellement répandues qu'elles ne semblent même plus en être...

Les autres citations sont effectivement parfaitement dans le ton ;-)

Sinon, LA Coco, ça me plaît bien. D'ailleurs, les Allemands apposent souvent un article défini devant un prénom de façon affectueuse.

Tu as été te balader sur madmoiZelle.com ??!

MeZ a dit…

Ah non... jamais été sur madmoiZelle.com, mais je viens de le faire et.... je comprends pourquoi je n'y avais jamais été ^^ (j'aime le dossier : "toi, moi et les wawas" huhu)

Mademoiselle Coco a dit…

MeZ > faut dire que t'es pas VRAIMENT dans la cible du site !

MeZ a dit…

Il n'est jamais enviable d'être une cible ^^

Ardalia a dit…

Ah, ces ignares! En France, die Cocorelei, on n'envoie pas de courriels, mais des mèls. Orthographe officielle!
poil aux pields!

clo a dit…

Et qu'en est il des opportuns qui parlent de renumération, de "tous ceux qui zont", et ceux qui à l'écrit confondent systématiquement les é et les er à la fin des verbes du premier groupe...?
Enfin il paraît que c'est mon métier de supporter tout ça... Ce qui ne change rien à mon plaisir de lire ceux qui se rebiffent contre les abus langagiers actuels!

MeZ a dit…

moi, c'est le "et les NOMINéS sont..." qui m'AGACE au PLUS HAUT point !!!

magda a dit…

moi j'ai quelqu'un qui régulièrement veut me "faire montrer " son travail...
je sature...

Narko a dit…

"Snobisme intellectuelle", "leurs divers rapport", "auditoir"... alors, Die Koko, on laisse des fautes d'orthographe dans ses billets et autres blablatages ?

Mademoiselle Coco a dit…

Mez > ça dépend de qui on est la cible !

Ardalia > ah ben pardon... je note l'histoire du mèl. Attends, faut que je vérifie que je l'écris bien. *descend voir ce que tu as écrit* Bon, ça va, j'ai intégré les règles des mèls. Sinon, tu veux mon pot de cire ?

Clio > pas mal le renumération ! Peut-être souhaitent-ils que leur rémunération soit renumérée à la hausse ? :D

Mez > tout ça parce que tu es jaloux de ne jamais avoir monté les marches de Cannes...

Magda > c'est beau d'être la référence intellectuelle de quelqu'un !

Narko > trop la honte, t'as raison... Bon, je corrige et je pars me cacher pour la journée.

Mélina LOUPIA a dit…

Bon, alors dis-moi, toi.
On dit " la plupart des gens ont choisi..."
Ou "la plupart des gens a choisi..."
?
Merde, le sujet, c'est bien la plupart non?
Des bizettes, j'en ai des pelles encore des comme ça.

Narko a dit…

> Mélina Loupia : on peut dire les deux (dixit le dictionnaire des difficultés de la langue française que j'avais consulté à ce sujet il y a quelques années).

Miss Alfie a dit…

Recherche dictionnaire de mots français correct et ouvrage de grammaire française pour p'tite nana appréciant l'inventage de mots parce que pas franchement emballée par les dico de l'Académie Française qui sortent même pas en totalité une fois par an...

(Et sinon, j'ai été pianoter sur madmoiZelle.com : c'est drôlement chouette dis donc !!!)

Clo a dit…

Hm... Tant qu'à rectifier les orthographes, moi c'est Clo, pas Clio...

Mademoiselle Coco a dit…

Narko > merci, j'adore sous-traiter...

Miss Alfie > je pense que des (vrais) littéraires passeront par là et pourront mieux te conseiller que moi ! Pour madmoiZelle, j'en connais un (Fab) qui va être drôlement content de lire ça :D

Clo > mille zexcuses. Mais il me semblait que tu avais laissé un autre commentaire en signant Clio... Promis, je ne recommencerai plus !

Mademoiselle Coco a dit…

Clo > ah non, pardon, je viens de vérifier, c'était "Cllo" que j'avais transformé en "Clio". Un vrai téléphone arabe cette histoire ;-)

Miss Alfie a dit…

Hors sujet : Melle Coco, c'est bon, j'ai craqué, me v'là inscrite sur MadmoiZelle.com !!!